Blackberry offre le MDM multiplateforme

Posté par SOS Blog's Team le mardi 29 novembre 2011

MDM ? Qu’est-ce ? C’est la capacité de gérer une flotte de téléphones à distance pour y appliquer un certain nombre de règles de gestion, d’accès, de paramétrage … En général, les solutions sont très « platform centric ». Il y a une solution par plateforme et cela donne la chair de poule aux DSI. Des entreprises ont des solutions cross-platform comme iBelem mais ce n’est pas encore la généralité même si le produit fonctionne bien.

Blackberry présente Mobile Fusion qui arrivera en 2012. C’est une solution qui permet aux entreprises déjà dotées de solutions Blackberry BES d’élargir la liste des terminaux supportés en MDM à  iOS et Android.

Avec une telle offre, Blackberry s’ouvre à la concurrence. C’est assez surprenant tant cela peut pénaliser ses ventes de terminaux. Mais c’est aussi accepter une réalité : dans les entreprises la pression des salariés sur les DSI pour ouvrir à l’iPhone est très forte. Celle du contrôle de gestion leur demande de trouver des solutions de réduction de coût. L’usage des smartphone personnels est une solution. En ouvrant son système MDM aux autres plateformes, Blackberry préserve le marché à forte valeur ajoutée qu’est l’entreprise pour la division software & services. C’est peut-être un bon pari.

Actualités | Ajouter un commentaire

Blackberry et Nokia, où en sont-ils ?

Posté par SOS Blog's Team le jeudi 14 juillet 2011

Alors qu’Android continue sa forte progression et qu’iOS ne voit pas son appartenance au peloton de tête remise en cause, 2 marques se font très discrètes. Blackberry d’abord propose en toute discretion sa tablette Playbook sans rencontrer un franc succès. Les smartphones à venir se font attendre. Le prochain Bold 9900 est « bientôt disponible » pour reprendre la terminologie officielle. Lors de l’assemblée générale des actionnaires, la direction a promis 7 nouveaux téléphones basés sur la version 7 de l’OS maison dans les prochains mois. Cela ressemble beaucoup à ce que Nokia nous avait habitué lors des dernières années. Des annonces mais point de produits.

Qu’est ce qui bloque sur Blackberry ? L’OS est à la traine en termes de fonctionnalités par rapport à la concurrence. Ensuite, la marque a du mal à attirer les développeurs sur sa plateforme très verrouillée. Ce verrouillage et des niveaux de performances trop éparts ont contraint certains à jeter l’éponge. Les efforts nécessaires ne permettent pas toujours d’atteindre la rentabilité. Enfin, les utilisateurs se voient parfois dans l’impossibilité d’accéder à des fonctionnalités de base (BBM, MMS, AppWorld …) car le serveur central de la marque les bloque … Enfin, la marque n’a pas de dialogue direct avec ses clients. Elle ne parle qu’aux gros opérateurs. Difficile dans ces conditions de rassembler.

Nokia avait largement surpris en annonçant son « alliance » avec Microsoft en février dernier. Depuis, il a fallu remobiliser les troupes pour rester cohérent. Le téléphone Meego, le N9, a été présenté et sera proposé à la vente. Ce sera le seul et c’est dommage quand l’on voit les performances atteintes (voir les vidéos Engadget). Meego arrive au même niveau que la concurrence. Toutefois, un point de vue technologique n’est pas suffisant. Il faut aussi regarder cela d’un oeil commercial et marketing. Nokia n’aurait pas eu les finances pour, comme Google avec Android, financer le système à perte dans ses 3 premières années d’existence le temps que l’écosystème se développe.

« L’alliance » avec Microsoft a donc un vrai sens et les premiers téléphones WP7 de la marque sont attendus au tournant. WP7 permettra à Nokia plusieurs choses. La première est d’externaliser totalement le développement de l’OS et donc de réduire les coûts. La seconde est la conquête du marché Nord Américain, le talon d’achile historique de la marque. Symbian n’y avait qu’une existence anecdotique. Microsoft y est largement reconnu. Réciproquement, Nokia apporte à WP7 et Microsoft la reconnaissance mondiale d’une grande marque. Cela compensera probablement le flop du lancement en novembre 2010. La dernière chose est que l’écosystème existe déjà (même si timide) car WP7 est un OS multi-marque.

Les deux marques sont donc en ballotage risqué. La première doit mettre fin au flottement stratégique en cours pour stopper l’hémorragie (voir la lettre d’un « insider » ). La seconde doit rebondir après avoir trop joué à « chat perché » . Ces deux constructeurs ont une place parmi les grand mais la fenêtre se ferme un peu plus tous les jours. Il est largement temps d’inverser la tendance pour préserver une saine concurrence et permettre de futures innovations. Un Android hégémonique ce n’est pas bon, un iOS arrogant non plus.

Constructeurs mobiles | 1 commentaire

Blackberry démontre l’usage des applications Android sur son Playbook

Posté par SOS Blog's Team le mercredi 4 mai 2011

Cela avait été annoncé il y a quelques temps. Blackberry intègre la possibilité d’utiliser les applications Android sur sa tablette. Cela avait alors créé un buzz et quelques questions se posaient sur le futur basculement de la marque Canadienne vers l’OS de Montain View. Avec cette démonstration, RIM fait la démonstration que sa tablette basée sur l’OS QNX pourra exécuter efficacement les applications Android.

Cela se passe de manière très très simple. RIM propose une machine virtuelle qui se chargera d’exécuter les applications Android comme le fait actuellement Dalvik sur votre appareil Android. Il faut souligner que les performances sont au rendez-vous. Le plus intéressant pour le développeur est qu’il aura juste à soumettre son application sans aucune modifications à l’App World, le magasin d’application RIM. Elle subiront alors une série de tests avant d’être mise en ligne.

Ce processus très simple permettra également à RIM de faire croitre rapidement son catalogue. C’est probablement la stratégie gagnante de la marque. Il reste à voir si, contrairement à ce qui avait été dit à Barcelone, la Playbook sera ou non dépendante d’un téléphone Blackberry pour fonctionner pleinement.

Pour rappel, la tablette a un écran tactile multitouch capacitif de 7 pouces (1024 x 600 px). Un processeur double-coeur cadencé à 1GHz  avec 1 Go de RAM. Il y aura deux caméras :  5 MPx au dos et 3 Mpx de face. Elles seront toutes les deux en haute définition et pourront faire du chat vidéo. Il y aura des ports microUSB et microHDMI. Pour la connectivité, il y aura du WiFi 802.11 a/b/g/n et du Bluetooth 2.1 + EDR. Le GPS dépend de la liaison avec le téléphone. Attention donc aux applications « LBS ».

Actualités, Constructeurs mobiles | Ajouter un commentaire

Les OS Smartphone en quelques chiffres aux USA

Posté par SOS Blog's Team le lundi 7 mars 2011

C’est Nielsen qui les partage pour le plaisir de tous. Android passe donc en tête des ventes de smartphones avec 29% de parts de marché contre 27% pour iOS et 27% pour Blackberry. Windows Phone 7 arrive à 10% alors que WebOS et Symbian se partagent les miettes restantes.

Ces chiffres sont toutefois assez différents en Europe car Symbian est beaucoup plus fort que 1%. Il n’en reste pas moins que les 2 plus fortes progressions ici sont Android et iOS. Ce qui est intéressant de noter également, c’est la position des constructeurs Android. HTC ressort en premier aux USA alors que c’est Samsung qui l’est en France.

Si l’on regarde les tranches d’age, Android est plus jeune tandis que blackberry attire les personnes déjà établies dans la vie. iOS se place au milieu.

 

Actualités, Systèmes d'exploitation | Ajouter un commentaire

Android surpasse Nokia

Posté par SOS Blog's Team le lundi 31 janvier 2011

Le système d’exploitation pour téléphones mobiles de Google a détrôné au quatrième trimestre le logiciel du finlandais Nokia, Symbian, sur le créneau des smartphones.

La part de marché d’Android pour équiper les téléphones multifonctions s’est envolée en un an de 8,7% à 32,5%, soit 32,9 millions de téléphones au dernier trimestre, selon une étude du cabinet indépendant Canalys publiée lundi, passant pour la première fois devant celle de Nokia.

La plateforme de Google a été plébiscitée par le constructeur coréen Samsung et le taïwanais HTC, indique Catalys dans un communiqué.

Dans le même temps, la part de marché de Symbian, le logiciel de Nokia, a plongé de 44,4% fin 2009 à 30,6% fin 2010, et n’a équipé que 31,0 millions de smartphones.

L’américain Apple, fabricant de l’iPhone, arrive en troisième position avec 16%, devant RiM (BlackBerry) avec 14,4% et son compatriote Microsoft avec 3,1%.

Nokia toujours leader des ventes

Nokia, qui souffre depuis deux ans de la progression de ses nouveaux concurrents Google et Apple, reste néanmoins leader mondial en termes de vente de smartphones, avec une part de marché de 28% au quatrième trimestre.

Les smartphones, devenus le coeur de la bataille entre constructeurs, ont vu leur ventes bondir de 89% sur un an au quatrième trimestre, à 101,2 millions d’unités vendues.

Actualités, Constructeurs mobiles, Futur du mobile | 2 commentaires

Android plus fort que Apple

Posté par SOS Blog's Team le mercredi 10 novembre 2010

Le système d’exploitation pour téléphones portables Android, conçu par Google, s’est propulsé à la deuxième place des ventes de téléphones multifonctions dans le monde au troisième trimestre.

Dans un marché qui a presque doublé (96%) avec 81 millions de «smartphones» vendus dans le monde, la part de marché d’Android est passée à 25,5%, contre seulement 3,5% il y a un an, avec selon Gartner une présence particulièrement forte en Amérique du Nord.

Nokia et RIM dégringolent

Le système Symbian de Nokia reste premier dans le monde, mais a perdu beaucoup de terrain, passant de 44,6% de part de marché à 36,6%. Le recul a également été marqué pour Research in Motion, qui produit les BlackBerry, passé de la 2e à la 4e place avec une part de marché ramenée de 20,7% à 14,8%.

En revanche l’iPhone d’Apple reste troisième, avec seulement une légère érosion de sa part de marché, de 17,1% à 16,7%, en dépit du succès de l’iPhone 4. Aux Etats-Unis il est deuxième derrière les appareils sous Android.

Une période d’évolution accélérée

«Les fournisseurs de systèmes d’exploitation pour ‘smartphones’ sont entrés dans une période d’évolution accélérée, stimulée par une plus grande quantité d’appareils lancés, de nouveaux acteurs, et de nouveaux types d’appareils», a fait valoir l’analyste Roberta Cozza, citée dans le communiqué de Gartner.

«Toute plateforme qui échouera à innover rapidement (…) perdra des développeurs, des fabricants, des partenaires potentiels et pour finir des utilisateurs», a-t-elle ajouté.

Ces chiffres ne prennent pas en compte la sortie des premiers appareils utilisant le nouveau système de Microsoft, Windows Phone 7, sortis en octobre en Europe et cette semaine aux Etats-Unis. Durant la période juillet-septembre, Microsoft avait une part de marché 2,8%, contre 7,9% il y a un an.
Au total les «smartphones» représentent désormais 19,3% du marché mondial des téléphones portables, qui lui même a progressé de 35%.

Source : AFP

Actualités, Constructeurs mobiles | 1 commentaire

Les tablettes ouvrent-elles un nouveau marché de la mobilité ?

Posté par SOS Blog's Team le mardi 28 septembre 2010

Apple a tiré le premier avec un iPad qui a été accueilli avec bonheur par beaucoup. Certains sont allés aux USA pour l’acheter avant son arrivée en France. Le mois dernier Samsung présentait la Galaxy Tab, et beaucoup de constructeurs ont annoncé plus ou moins travailler sur ce type de produit. Aujourd’hui, c’est Blackberry qui publie une vidéo sur la Blackberry Playbook. Sans compter ceux qui n’ont encore rien annoncé comme Nokia.

Ces tablette vont elles modifier le paysage mobile ? Les plus technophile l’affirment avec force. Ces appareils sont dotés de tous les derniers standards de connectivité et de tous les avantages de l’éco-système applicatif. C’est là leur principale force. Toutefois, si depuis 3 ans l’usage s’est largement démocratisé sur smartphone, il reste à inventer sur ce format d’écran. En effet, ceux qui ont déjà testé vous le confirmeront, l’usage d’un appareil ayant un écran de 7 à 10 pouces n’est pas le même qu’avec un écran de 3,5 pouces en moyenne. Les fournisseurs de services et d’applications doivent se ré-inventer et proposer de nouveaux concepts, de nouvelles ergonomies.

Et la téléphonie dans tout cela ? Même si ce n’est pas flagrant, la téléphonie est devenue une fonctionnalité parmi d’autres des derniers téléphones. Les statistiques d’usage d’un iPhone ou d’un appareil Android le montrent : la voix représente moins de 25% du trafic réseau. L’effet « simple fonctionnalité » sera encore plus flagrant avec ces tablettes qu’il sera impossible de porter au visage pour téléphoner. La meilleure preuve est que certaines bloquent l’accès à la voix. D’autres ne la bloquent pas mais nécessitent un kit piéton ou une oreillette Bluetooth.

Le marché est il prêt ? Vraisemblablement pas encore puisque la plupart des clients potentiels n’ont pas d’usage bien précis en tête. Cela laisse la porte ouverte à beaucoup de possibilités. Les appareils sont là, prêts à servir. Ne faites toutefois pas l’erreur de les considérer comme un « méga » smartphone. C’est aller à l’échec tant sur l’usage que sur le développement de service ou d’application.

Et vous quelle idée vous faites vous des tablettes ?

Actualités, Marketing mobile | 7 commentaires

OS mobile, la répartition d’ici 2014 va changer !

Posté par SOS Blog's Team le mercredi 15 septembre 2010

IDC a publié il y a quelques jours ses prévisions d’évolution mondiales de parts de marché des OS mobiles d’ici 2014. Selon l’institut parisien, Android passerait en seconde position derrière Symbian. Nous aurions donc dans l’ordre Symbian avec 32%, Android avec 24%, Blackberry avec 17% et iOS avec 11%. Le grand perdant serait donc l’OS d’Apple qui perdrait presque 4% de parts de marché.

Toutefois, 4 ans sur le marché mobile, c’est presque loin. N’oublions pas que le lancement de l’iPhone remonte à 3 ans et les choses ont bien changées durant cette période.

Une chose est sure toutefois : Android va continuer sa percée puisque le choix de produits l’utilisant s’élargit de jours en jours (Samsung prévoit 50% de sa production). Symbian migrant vers les mobiles dits « mass market » devrait continuer à être en première position. L’inconnue vient des autres OS qui pourraient bousculer la donne. Bada a l’air d’avoir bien pris en France. Windows Phone 7 va être lancé à grand renforts de campagnes marketing. Le simulacre d’enterrement en est le point de départ. Quant à Apple, espérons leur qu’il sortiront des cartons un nouveau « game changer ».

Actualités, Marketing mobile | 1 commentaire

Les ventes Android dépassent celles de l'iPhone aux USA

Posté par SOS Blog's Team le lundi 10 mai 2010

Au premier trimestre 2010, les ventes d’appareils Android (28%) ont dépassé l’iPhone (21%) tout en restant en retrait par rapport à Blackberry (36%). C’est en partie dû à la guerre commerciale que mène Verizon contre AT&T. Ils ont étendu leur offre « buy one, get one free » à tous leurs smartphones. Donc cela double le nombre d’appareil sur le marché artificiellement.

Un autre élément important est le rythme de sortie des appareils. En comptant l’ensemble des constructeurs, pas moins d’une douzaine de nouveaux modèles sont arrivés sur le marché américain. Aucun nouvel iPhone n’est disponible pour le moment. Les chiffres devraient changer un peu au 3ème trimestre puisqu’un nouvel iPhone est attendu pour la fin juin 2010.

Mais objectivement, comme le disait Andy Rubin, le volume d’appareils Android va mathématiquement passer devant ses concurents RIM et iPhone par simple effet de masse.

Source : BusinessWire

Actualités, Marketing mobile | 2 commentaires

La première chose est de reconnaitre le succès incontesté de l’iPhone. 33 millions d’unités vendues en Septembre 2009 dont 2 millions en France. Une mémorable claque a été donnée à l’ensemble du marché mobile en Juillet 2007. Le rythme des sorties de nouveau mobiles va toutefois en faveur d’Android. Une question vaut donc le coup : reste-t-il de la place pour les autres plateformes mobiles ? Qu’en pensent les professionnels du secteur ?

Guillaume Decugis – CEO de Goojet
Oui je le pense. L’histoire d’autres marchés comme celui des PCs a montré que partir le premier ne suffisait pas. Ceci dit, Apple a également démontré qu’il avait tiré les leçons et qu’il pouvait devenir dominant: c’est le cas sur le marché de la musique digitale où la combinaison iPod/iTunes semble indétrônable. Plus concrètement sur le marché des mobiles, il faut prendre en compte une de ses caractéristiques importantes et vraies dans tous les pays: ce sont les opérateurs mobiles qui font les ventes en promouvant les terminaux et en les subventionnant. Même Apple (qui à l’origine ne voulais pas de ce modèle) a dû finir par l’accepter : les ventes d’iPhone n’ont décollé qu’une fois les subventions classiques appliquées par Orange en France et d’autres opérateurs dans le monde. Il me semble que les opérateurs vont tout faire pour qu’il y ait non pas 1 ou 2 plateformes de smartphones mais plusieurs – tout comme ils ont dans le passé lutté – avec un certain succès – contre l’hégémonie de Nokia qui n’est jamais devenu le « Microsoft des mobiles ».

Christophe Romei – Fondateur de ServicesMobiles.fr
Il existe plus de 20 stores d’application mobile dans le monde entre les opérateurs, les constructeurs, les players et cela risque encore de grossir, nous sommes 4 milliards à avoir un mobile, et les mobiles de type Smartphone représentent une petite partie, pas 20% dans les pays à fort potentiel où les taux de pénétration saturent. Il reste encore beaucoup d’espace  et les choses ne font que commencer… 2015 a toujours été considéré comme une date phare par de nombreuse personnes dans l’industrie du mobile comme mature pour un marché qui aura la LTE et des terminaux qui ne seront pas simplement des mobiles, comme on les considère  en 2009 !
D’autres part les stores dans les pays émergents n’en sont qu’au tout début de l’histoire et les BRIC ( brésil, russie, inde, chine),auront de multiple stores avec 2 leaders : l’inde et la Chine

Morgan Segalis – CEO de Hambel Software
Seules les plateformes vraiment innovantes pourront peut être tirer leur épingle du jeux. Il reste encore beaucoup à faire dans le domaine du smartphone mobile. Une place est à prendre comme challenger en jouant sur les défauts des ces 2 plateformes, sans pour autant négliger leurs points forts. Une société réactive qui montre qu’elle ne délaisse pas son produit une fois sorti, pourrait percer dans ce milieu. Aujourd’hui, on n’a plus besoin de changer d’iPhone pour avoir les nouveautés et améliorations logiciels qu’Apple propose, c’est un grand plus. Il ne faut pas oublier que le succès de l’iPhone et d’Android est principalement dû à la facilité de télécharger des applications.

Il apparait clairement pour les professionnels, que le monde mobile ne va pas se limiter à 2 plateformes dans un proche avenir. Le mélange de la régulation de fait des opérateurs, la progression du marché dans les pays émergents, La guerre des stores et l’innovation fera que 2 seules plateformes n’étoufferont pas les autres acteurs. C’est plutôt une bonne chose. Ceci même si Nokia a, pour la première fois de son histoire, annoncé des pertes.

En se plaçant à 2 ans (vous savez 2012, l’année dont nous entendrons parler tous les jours d’ici peu), Gartner montre bien cette tendance. Sauf Symbian qui restera au dessus du lot, les dauphins seront bien Android, Apple, Blackberry et Windows mobiles tous avec des parts de marché équivalentes. Le paysage restera donc dense.

gartner2012-1

gartner2012-2

Actualités, Systèmes d'exploitation | 3 commentaires