Le Névada autorisera les voiture auto-pilotées de Google

Posté par SOS Blog's Team le vendredi 1 juillet 2011

Google avait plusieurs fois démontré la capacité des voitures, qu’il a modifiées, de conduire seules entre 2 points en tenant compte des paramètres environnementaux. La voiture est capable de changer de direction seule, d’accélérer, de freiner, et probablement de s’adapter aux conditions de circulation. Une telle voiture sera bientôt autorisée à circuler sur les routes du Nevada puisque l’état américain est sur le point de voter une loi.

Cette évolution est intéressante sur bien des points. En ces temps où « sécurité routière » est servi à tous les repas, c’est une solution technique intéressante pour luter contre les accidents et les engorgements dans les grandes villes. Il restera juste à prendre conscience qu’utiliser ce type de véhicule, c’est partager encore un peu plus d’information avec la toile. Cela ne responsabilisera pas non plus les conducteurs. Toutefois, le temps avant de trouver ces véhicules partout est encore lointain. Ils nécessiteront, pour arriver en masse, une adaptation des infrastructures. 1 véhicule connecté est indolore pour le réseau. 100.000 véhicules saturent le réseau tel que nous le connaissons actuellement.

Ci-dessous une vidéo des capacité d’une Prius ainsi modifiée.

Via JDG

Futur du mobile | Ajouter un commentaire

L’appel d’offre 4G lancé, ZTE le supporte

Posté par SOS Blog's Team le mercredi 29 juin 2011

Le gouvernement français a lancé l’appel d’offre pour les licences 4G reposant sur la technologie LTE (Long Term Evolution). 2 bandes de fréquences sont misses à disposition. La bande des 2,6 GHz pour les zones urbaines denses et la bandes de 800 MHz pour les zones plus clairsemées en population. Cela devrait permettre à terme une couverture importante de tout le territoire en 4G.

En zone de couverture optimale, les débits espérés en mode commercial sont d’environ 50 Mbits/s. C’est donc supérieur à notre ADSL qui se situe autour de 17-20 Mbits/s. Les opérateur mobile devront investir lourdement pour mettre en place ce type de réseau. Ils se plaignent déjà du coût car la 3G a nécessité de lourds investissements. Ces mêmes opérateurs se plaignent également de la saturation de ces mêmes réseaux 3G. Le gouvernement espère retirer de cet appel d’offre environ 2,5 milliards d’Euros. Certains comme Bouygues Telecom, le plus procédurier de nos opérateurs, conteste déjà certains éléments comme le coût induit par le parasitage induit de la TNT pour l’une des tranches de fréquences.

ZTE profite du lancement de cet appel d’offre pour capitaliser à Poitiers des compétences 4G et aider les différents acteurs dans leurs choix technologiques. Le constructeur chinois espère ainsi devenir une référence en la matière en France et en Europe. Cela montre une volonté forte d’aller chatouiller les entreprises établies que sont Alcatel-Lucent, Nokia-Siemens, Ericsson et dans une moindre mesure Huawei.

Les premiers lancements commerciaux sont prévus pour 2015.

Futur du mobile | Ajouter un commentaire

Le smartphone, le PC de demain ?

Posté par SOS Blog's Team le mardi 14 juin 2011

Les derniers appareils arrivant sur le marché le laissent penser. Depuis l’apparition des processeurs double cœur et des tablettes la fonctionnalité est de plus en plus flagrante. Les 2 acteurs les plus importants dans cette mutation sont Asus et Motorola.

Asus d’abord. Ils ont présenté il y a quelques temps l’Eee Pad Transformer. Le nom a été choisi avec soin. Vous avez d’abord une tablette qui, à l’aide d’un dock, se transforme en laptop (ou netbook pour être précis). Cela prend en compte deux choses : les tablettes seules ne suffisent pas et 2 appareils pour un usage proche, c’est trop. Je me souviens de mon iPad qui est longtemps resté sur le  meuble car je ne pouvais pas m’en servir comme je le souhaitais pour des tâches plus longues. Doté de ce dock, le clavier physique et le trackpad en font un outil de travail bien plus sérieux. Dans un esprit légèrement différent, le Padfone transforme un smartphone en tablette.

Motorola est lui plus impressionnant encore. Son dernier vaisseau amiral, l’Atrix, propose beaucoup d’usages différents tous basés sur un smartphone. Le dock multimédia en fait une solution multimédia complète branchée à la TV ou un ordinateur allégé dans le mode Webtop. C’est là la force du système. Vous rentrez à la maison, mettez le mobile en charge sur le dock et il devient un outil du salon pour consulter vos sites préférés, facebook, ou autre … en écoutant de la musique, confortablement assis dans le canapé (voir la photo ci-dessus – Cliquez pour agrandir). De plus, utilisant la TV, toute la famille en profite. Une soirée Youtube quand il n’y a rien à la TV ???

Vous en voulez plus ? le lapdock transforme l’Atrix en laptop. Vous y retrouvez l’interface Webtop de la marque et accéder à des ressources en ligne Office365 ou Google Docs. Le clavier et la souris vous donnent là tous les outils de productivité nécessaires. Pour aller encore plus loin, le téléphone embarque un client Citrix XenDesktop. Cela permet d’accéder à son bureau virtuel et de profiter à distance de toute la puissance d’un PC de bureau ou d’un serveur pour effectuer des tâches lourdes. Imaginez modifier une base Access depuis votre mobile branché à son lapdock. C’était inimaginable pour le grand public il y a seulement 1 an.

Un tournant de la mobilité apparaît. Il sera probablement rapide. Imaginez vous arriver le matin au bureau, simplement brancher votre mobile sur le dock pour commencer à travailler. Un appel ? L’oreillette Bluetooth permet de répondre et même de s’isoler un peu. Le soir en rentrant, votre outil de travail devient ludique… Le mobile est depuis longtemps au centre de votre vie personnelle. Il agrégera complétement privé et professionnel dans peu de temps.

Actualités, Futur du mobile | 2 commentaires

L’avenir des tablettes est il l’automobile ?

Posté par SOS Blog's Team le mardi 26 avril 2011

Pour tous ceux qui ont acheté un jour une voiture, vous savez la complexité de choisir les options multimédia. Le GPS implique de faire un sacrifice la compatibilité avec un support de stockage de masse USB ou sur la compatibilité avec telle ou tel format de fichier son. Le lecteur CD supporte les MP3 et WMA sur une galette de 700 Mo mais pas les DVD. La connectivité 3G est rarement proposée ou alors à des prix monstrueux. Les mises à jours sont souvent complexes et rares voire inexistantes. Bref c’est le casse tête et la vidange du porte monnaie. C’est à se demander pourquoi les constructeurs automobile rendent les choses aussi compliquées et finalement très déceptives. Un de mes amis a, par exemple, un GPS embarqué impossible à mettre à jour dans sa Renault. Il a fini par acheter un Tomtom… No comment …

Les tablettes ont probablement une place dans l’automobile, sur la planche de bord, alors que tous les analystes du marché disent que le démarrage sera plus lent que prévu et qu’Apple restera leader pour un moment encore. Ce serait un accélérateur de développement incroyable.

Les fabricants de multimédia classiques, tel Acer, LG, Samsung et tous les autres, ont probablement une carte à jouer. Les tablettes que nous voyons arriver ont toutes les fonctionnalités nécessaires sur un seul et même appareil. L’effort d’intégration est donc réduit. Ces « ordinateurs » proposent aisément  : navigation point à point, recherche d’itinéraire, vigilance radar communautaire, radio, musique sous diverses formes, vidéo (sauf en roulant !!! ou alors diffusée sur les écrans d’appui tête), navigateur internet, installation d’applications, mémoire de masse, connectivité 3G, Wi-Fi, Bluetooth, sorties audio et HDMI, écrans larges et tactiles.

Il leur manque seulement l’intégration des interfaces du véhicule et dans la mise en forme de la proposition de service. Quelques applications développées spécifiquement tel un Launcher et les applications gérant la fonction « ordinateur de bord » ne devraient pas représenter trop de travail. La connexion 3G sera la clef pour proposer des services innovants, de qualité et simples d’utilisation. Un accord avec les opérateurs mobile est donc nécessaire (1 par pays ou en passant par des « agrégateurs »). Nous pouvons alors imaginer quelques services :

  • Mise à jour à distance « OTA » des logiciels de bord (ce qui est beaucoup moins cher que de lancer une campagne de rappel en concession)
  • Diagnostic à distance des paramètres du véhicule et mise en relation avec le réparateur certifié le plus proche
  • Assistance dépannage rapide du constructeur ou de l’assureur
  • Interactions à distance avec le véhicule depuis son smartphone (envoie moi ta position, je ne te retrouve plus … Google Maps fait le reste, …)
  • Activation de fonctionnalités pour une certaine période (je pars en vacances dans le nord de l’Europe, j’ai besoin des cartes de navigation de Suède, …)
  • Localisation, arrêt à distance du véhicule qui vient de se faire voler et condamnation du démarrage
  • Partage de contenu multimédia avec tous les équipements du bord
  • Synchronisation de sa bibliothèque multimédia avec les équipements de la maison en Wi-Fi (fini d’avoir à graver un CD MP3 …)
  • Partage de la connexion 3G via le mode « Hotspot Wi-Fi »
  • Envoi des dernières photos de vacances « on the road » vers les réseaux sociaux, stockage de ces même photos pour décharger l’appareil photo
  • Vigilance radar communautaire intégrée tel Coyote, Wikango, Inforad, …
  • Gestion d’un parc automobile pour les sociétés
  • Organisation avancée pour les professionnels (itinéraire pré-chargé sur le GPS en fonction des rendez-vous de la journée via une synchro de calendrier, …)
  • Service de conciergerie

Des idées telles que les 14 ci-dessus, il y en a beaucoup. Bien présentées et étudiées, ce serait un atout formidable pour les constructeurs automobile. Si en plus, la tablette est intégrée à tous les véhicules et que l’activation des fonctionnalités se fait à distance selon les paramètres du « compte client », cela permet d’industrialiser fortement et de réduire sur une même échelle les coût par effet de volume. Le prix restera donc « mesuré » pour l’automobiliste.

Quel sera le premier constructeur à suivre ce type d’approche ? Voyez vous un avantage à ce que les constructeurs se lancent ?

Constructeurs mobiles, Futur du mobile, Marketing mobile | 2 commentaires

Android surpasse Nokia

Posté par SOS Blog's Team le lundi 31 janvier 2011

Le système d’exploitation pour téléphones mobiles de Google a détrôné au quatrième trimestre le logiciel du finlandais Nokia, Symbian, sur le créneau des smartphones.

La part de marché d’Android pour équiper les téléphones multifonctions s’est envolée en un an de 8,7% à 32,5%, soit 32,9 millions de téléphones au dernier trimestre, selon une étude du cabinet indépendant Canalys publiée lundi, passant pour la première fois devant celle de Nokia.

La plateforme de Google a été plébiscitée par le constructeur coréen Samsung et le taïwanais HTC, indique Catalys dans un communiqué.

Dans le même temps, la part de marché de Symbian, le logiciel de Nokia, a plongé de 44,4% fin 2009 à 30,6% fin 2010, et n’a équipé que 31,0 millions de smartphones.

L’américain Apple, fabricant de l’iPhone, arrive en troisième position avec 16%, devant RiM (BlackBerry) avec 14,4% et son compatriote Microsoft avec 3,1%.

Nokia toujours leader des ventes

Nokia, qui souffre depuis deux ans de la progression de ses nouveaux concurrents Google et Apple, reste néanmoins leader mondial en termes de vente de smartphones, avec une part de marché de 28% au quatrième trimestre.

Les smartphones, devenus le coeur de la bataille entre constructeurs, ont vu leur ventes bondir de 89% sur un an au quatrième trimestre, à 101,2 millions d’unités vendues.

Actualités, Constructeurs mobiles, Futur du mobile | 2 commentaires

Du nouveau chez ACER

Posté par SOS Blog's Team le mercredi 24 novembre 2010

La firme taïwanaise a présenté à New York trois nouvelles tablettes sous Android et Windows 7, ainsi qu’un smartphone à écran large sous Android.

C’est à New York, qu‘Acer a dévoilé trois nouvelles tablettes pour entrer lui aussi dans la course lancée par l’iPad d’Apple. Deux premiers modèles dotés d’un écran tactile de 7 et 10.1 pouces avec une résolution de 1280 x 800 (contre 1024 x 768 pour l’iPad) tourneront sous Android 2.3. Compatibles 3G et Wi-Fi, ces tablettes seront équipées de deux caméras, d’un port HDMI et du support de Flash 10.1, à la différence de l’iPad.

Concernant la puissance des appareils, le modèle de 10,1 pouces sera muni d’un processeur NVIDIA Tegra de 1 GHz, alors que la tablette de 7 pouces, qui se place en concurrente de la Samsung Galaxy Tab, sera équipée d’une puce Qualcomm de 1,2 GHz. La seconde tablette de 10.1 pouces embarquera quant à elle le système d’exploitation de Microsoft, Windows 7, et sera propulsée par un processeur AMD.

Smartphone Acer


La firme a de plus présenté un smartphone, doté d’un écran tactile de 4,8 pouces (avec une résolution de 1024 x 480 pixels et un format de 21:9), qui est décrit comme «100% téléphone et 100% tablette». Il possède un processeur Snapdragon cadencé à 1 GHz, un appareil photo de 8 Mégapixels muni d’un flash LED, une caméra frontale de 2 Mégapixels, ainsi que d’une sortie HDMI.

Propre boutique d’applications

Acer a en outre annoncé le lancement de sa propre boutique d’applications nommée Alive. Largement inspirée d’iTunes, elle sera disponible au premier trimestre 2011. Elle permettra aux utilisateurs de puiser parmi plus de 2000 vidéos, 8 millions de titres musicaux et des milliers de jeux, livres électroniques et applications qui seront accessibles à partir de tous les appareils du groupe: tablette, smartphone et PC.

Les prix de vente de ces appareils, qui seront commercialisés entre février et avril 2011, n’ont pas été dévoilés par Acer.

Actualités, Constructeurs mobiles, Futur du mobile | 1 commentaire

4ème licence mobile en France : qu'en attendez vous ?

Posté par SOS Blog's Team le lundi 19 octobre 2009

licence42Cela fait un moment que l’on en parle. Il reste quelques jours aux candidats pour boucler leurs dossiers. Nous avions proposé une liste de prétendants potentiels dont certains se sont désistés, d’autres sont toujours en lisse.

Vous l’aurez probablement remarqué, le dossier est extrêmement politique avec des plaintes au niveau Européen, des avis publics de notre administration, etc… Après tout, une 4ème licence mobile aura un impact sur nous, sur vous. Je propose donc à travers ce billet à chacun de s’exprimer : Qu’attendez vous de ce nouvel entrant (quel qu’il soit) ?

Quelques pistes de réflexion… Qu’attendez vous …

– Du modèle économique et offre tarifaires ?

– Des choix technologiques ?

– De la couverture nationale ?

– Des offres de services associés ?

– Des appareils proposés (avec ou sans subvention) ?

C’est à vous !

Futur du mobile | Ajouter un commentaire

Chargeur mobile universel Européen dès 2010

Posté par SOS Blog's Team le mardi 30 juin 2009

Une prise Micro USB devrait être le prochain standard pour connecter votre batterie de portable au secteur afin de le recharger. Vous pourrez enfin utilisez un Nokia et le charger avec un transformateur Apple ou inversement.

Initialement prévu en 2012, la Commission Européenne vient d’indiquer que le processus d’uniformisation des chargeurs débutera dès 2010 pour les téléphones moyen / haut de gamme. Les autres suivront en 2012.

Pour Günter Verheugen, vice-président actuel de la Commission Européenne, la mise en place du chargeur universel a de très nombreux avantages. Outre le côté pratique, il faut aussi viser l’aspect écologique, financier et sécuritaire.

« L’incompatibilité des chargeurs pour téléphone portable est un inconvénient majeur pour les utilisateurs et une source importante de déchets inutiles » commente la Commission européenne. Elle a « invité l’industrie à prendre d’elle-même l’engagement de résoudre ce problème pour ne pas devoir légiférer sur ce point ».

Un grand nombre de fabricants de téléphones mobiles et de smartphones ont signé avec l’Europe. Ainsi, on retrouve : Apple, Nokia, Samsung, LG, Sony Ericsson, RIM (BlackBerry), Motorola. NEC, Qualcomm, et Texas Instruments. Cela représente 90% du  volume des téléphones vendus en Europe. Le Taiwanais HTC qui propulse fièrement l’OS de Google, Androïd, n’a malheureusement pas été cité dans la signature du protocole.

Les consommateurs « pourront recharger n’importe où leur portable grâce au nouveau chargeur universel. Cela entrainera une réduction importante des déchets électroniques, puisqu’il ne faudra plus jeter son ancien chargeur lors de l’achat d’un nouveau téléphone.  Je me réjouis en outre que cette solution ait été trouvée sur la base de l’autorégulation. Par conséquent, la Commission n’estime pas nécessaire d’introduire une législation. »

Avec l’uniformisation au Micro USB, d’après la Commission, nous pouvons espérer de nouvelles normes communautaires « visant à garantir que l’utilisation des chargeurs continue d’être sûre ».
En  Europe, les chargeurs périmés représentent annuellement plusieurs milliers de tonnes de déchets. Le protocole sera adapté en cas de futures évolutions technologiques importantes.

Cette nouvelle ne va pas manquer de réjouir les fabricants qui ne seront plus obligés de proposer un chargeur dans leur packaging, mais il simplifiera aussi la vie des utilisateurs, car combien d’entre nous n’a jamais pesté de ne pouvoir recharger son téléphone lors d’un déplacement pour une stupide absence de norme !

Il y a fort à parier aussi que les fabricants, dans un souci de cohérence industrielle, ne se limiteront pas à l’Europe et étendront cette initiative au reste du monde.

Constructeurs mobiles, Futur du mobile | Ajouter un commentaire

The future of mobile

Posté par SOS Blog's Team le vendredi 15 mai 2009

Le futur du mobile d’ici 2020.

En anglais mais très intéressant pour ceux qui sont à l’aise avec cette langue. Une initiative de Simyo.

Futur du mobile | Ajouter un commentaire