Free Mobile destructeur d’emploi en France ?

Posté par SOS Blog Team le samedi 31 mars 2012 dans Opinions

Nous avons reçu un communiqué de presse du SP2C, syndicat des professionnels des centres de contact, qui dénonce la politique tarifaire de Free Mobile. Le nouvel entrant oblige les autres opérateurs à des coupes budgétaires drastiques. Cela mettrait en péril des milliers d’emplois en France sur les 64.000 du secteur. Ce n’est pas si simple !

La première chose à noter est le manque de précision flagrante : « des milliers ». Dénoncer c’est bien mais il faut être précis : combien des 64 milliers ? Ensuite, prenons un peu de recul. Les 3 grands opérateurs n’ont pas attendu pour délocaliser leur services client au Maroc ou au Sénégal. J’ai moi même eu de nombreuses expériences avec un service client délocalisé qui ne comprenait pas mes questions. Je finissais par capituler sans avoir eu de réponse.

Ensuite, prenons le point de vue du consommateur : pourquoi blâmer un opérateur pour sa politique tarifaire qui oblige les autres à se remettre en cause ? Sur les 64 millions de cartes SIM en circulation en France (fin 2011), considérons que seulement 10 millions soient éligibles à l’économie réalisée avec le nouvel opérateur. Si l’on prend 25€/mois* d’économie, cela représente 300€/an. Ramenés aux 10 millions de cartes SIM, cela fait 3 milliards d’euros que les Français pourront ré-injecter dans l’économie et en faire autre chose.

Les réseaux 4G pourraient prendre du retard… Je ne le pense pas puisque les budgets sont déjà alloués et que cela ne freinera pas le déploiement. Ils pousseront peut-être les opérateurs à moins couvrir les zones blanches ou quasi blanche. C’est là un vrai problème même s’il n’est pas nouveau. Il existait avant l’arrivée de Free Mobile.

Alors oui, les grands opérateurs vont gagner moins d’argent. Que cela touche le secteur des centres d’appel, c’est certain. D’autres secteurs seront aussi touchés. Ceci étant il s’agit d’une redistribution des cartes et non une destruction de richesse. D’autant que Free va probablement devoir développer également son service client. Plutôt que de revendiquer, il serait préférable d’en profiter pour développer de nouvelles idées. Il y a un gâteau de 3 milliards d’euros tout juste libérés. En capter 0,1% est déjà un bel objectif pour un millier d’entrepreneurs qui créeront chacun 10 emplois.

Au fait, combien des membres du SP2C et des 64.000 professionnels du secteur ont pris une carte SIM Free Mobile ?

* Ces chiffres sont pris de manière approximative pour illustrer le propos. Les forfaits smartphone étaient autour de 42€/mois avant Free, 25€ est environ le différentiel de prix avant, après.

A propos de l'auteur:
Tostaki

Blogueur sur SOSAndroid et SOSiPhone, je conseille et accompagne quelques entreprises dans leur développement sur le mobile.

Site web - Twitter - Tous les articles

Mots-Clefs: ,