MobileNavigator Europe en promotion

Posté par SOS Blog's Team le vendredi 11 février 2011

La société Navigon fête le 2 millionième utilisateur de son application MobileNavigator. A cette occasion, vous avez la possibilité de vous joindre à eux à prix réduit jusqu’au 13 février.

En effet, Navigon MobileNavigator version Europe est à moitié prix pendant 4 jours. Les utilisateurs d’Android, d’Iphone, de Symbian (Nokia) ou de Windows Mobile peuvent installer l’un des meilleurs programme de navigation mobile à prix réduit. Pour votre Android, vous l’obtiendrez pour la somme de 44,95 € en lieu et place de 89,95 €.

Navigon vous propose également une réduction de 25% sur ses fonctions « In-App » telles que Traphic Live, les guides Michelin ou Panorama View 3D.

De plus, a fin de répondre aux besoins de ces utilisateurs, la société  NAVIGON continue d’étendre son concept de navigation personnalisée « select » actuellement disponible dans certains pays comme l’Alllemagne, l’Autriche, la Pologne ou encore les Pays-Bas. Avec la version « select » de MobileNavigator, l’utilisateur peut personnaliser son application de navigation en fonction de ses besoins. Ce concept devrait s’étendre prochainement à d’autres pays.

Actualités, Applications mobiles | Ajouter un commentaire

Le Consumer Electronics Show 2011 et ses 80 tablettes

Posté par SOS Blog's Team le mercredi 5 janvier 2011

Dès demain et jusqu’à dimanche 9, se tiendra à Las Vegas Le Consumer Electronics Show ou CES qui est devenu le plus important salon consacré à l’innovation technologique en électronique pour grand public.

A cette occasion, les amateurs de tablette pourront découvrir pas loin de 80 nouveaux modèles différents. Certaines d’entre elles ne verront jamais les rayons des magasins d’électronique et se contenteront de rester à l’état de prototype.  Jusqu’à ce jour, Apple avec son iPad tient fermement la tête du marché, mais cela pourrait ne pas durer. La lutte devient de plus en plus rude.

Un assaut mené, comme il se doit, par Microsoft, dont le CEO Steve Ballmer doit dévoiler, ce soir, les grandes lignes de son plan d’attaque. Il doit notamment présenter deux nouveaux produits dans cette catégorie – estampillés Dell et Samsung. Le second aurait notamment la particularité d’intégrer un clavier coulissant. D’autres machines devraient être commercialisées dans les prochains mois tournant sur le nouveau système d’exploitation Windows dédié à ce type d’appareil.

Le gros de la concurrence  des tablettes devraient  être commercialisé avec le système d’exploitation Android de Google. Le Coréen LG doit ainsi présenter un produit un peu plus grand que celui de Samsung. Motorola promet  un modèle révolutionnaire équipé du tout nouvel Android 3.0 baptisé Honeycomb, spécialement développé pour les tablettes. Le CES sera également l’occasion pour quelques outsiders comme le coréen Viliv ou le français Archos de présenter leurs propres nouveautés dans la catégorie.

Pour ne pas déroger à ces habitudes, Apple ne sera pas présent à ce show.En effet, comme chaque année, Apple présentera son propre show à San Francisco le mois prochain afin de bien pouvoir capter l’attention pour la présentation de son iPad II qui devrait être notamment équipé d’une fonction de vidéo conférence développée avec Skype, qui devrait en faire la démonstration lors du salon. Ce déferlement de tablettes devrait occulter la catégorie smartphone dont les principales nouveautés seront révélées, en février, à Barcelone, lors du prochain Mobile World Congress.

Selon la CEA, ce show devrait voir défiler 126’000 participants, soit un peu plus que l’an dernier qui en avait vu 120’000.

Source : PCMag

Actualités, Constructeurs mobiles | 1 commentaire

Les ventes de smartphones +85% en 1 an, Android +806%

Posté par SOS Blog's Team le vendredi 21 mai 2010

Ma petite entreprise ne connais pas la crise. C’est ce que l’on peut se dire en regardant les chiffres publiés par Gartner. Ce sont les chiffres de ventes aux consommateur par plateforme. C’est donc la tendance réelle du marché. La comparaison a lieu entre les premiers trimestres 2009 et 2010.

C’est Android qui enregistre la plus belle progression avec 806% suivi de l’iPhone avec 117%. Le marché global des smartphones a augmenté de 85%. Ce sont donc les 2 plateformes phares qui observent la plus belle progression. En termes de part de marché, Android est à 9,6% derrière l’iPhone avec 15,4%. Symbian et RIM restent respectivement premier et second. iPhone et Android sont eux en 3ème et 4ème place.

C’est Windows Mobile qui a fait les frais de cette progression puisque l’OS de Redmond est passé en 5ème position surpassé par Android.

L’effet de masse, du fait de l’adoption d’Android par les constructeurs, commence à se sentir. Apple se verra peut-être dépassé au second trimestre 2010 parce que les utilisateurs attendent l’iPhone 4. C’est le 3eme trimestre qu’il faudra regarder avec attention.

Actualités, Marketing mobile | 2 commentaires

Windows Mobile 7 : une configuration minimale requise

Posté par SOS Blog's Team le lundi 1 mars 2010

Jusqu’à présent, le secteur mobile était exempt de « configuration minimale » nécessaire pour faire fonctionner un mobile. Ce n’est pas tout à fait exact car les constructeur faisaient une adaptation. Windows Mobile 6.x par exemple n’aurait jamais pu tourner sur les plateformes matérielles prévues pour Symbian moins gourmand.

Afin de servir au mieux son nouvel OS (recommencé à zéro pour éviter l’échec), Microsoft a défini trois plateformes de références pour accueillir son OS.

  • La première plateforme sera dotée à minima d’un processeur 1 GHz, d’un écran tactile multipoints (4 mini) avec circuit graphique indépendant,  accéléromètre, GPS et appareil photo de 5Mpx.
  • La seconde plateforme sera dotée à minima d’un processeur 1 GHz, d’un écran tactile multipoints (4 mini) avec circuit graphique indépendant, accéléromètre, GPS, appareil photo de 5Mpx et d’un clavier physique
  • La troisième plateforme sera dotée à minima d’un processeur 1 GHz, un écran non tactile et aura une forme dite « candy bar »

Vous l’aurez remarqué, les téléphones pouvant recevoir Windows Mobile 7 seront orienté très haut de gamme. Le prix devra s’en ressentir et quasiment tous les téléphones disponibles sur le marche devront se contenter de la précédente version. Actuellement quasiment suel le HTC HD2 rempli le cahier des charges. En attendant de pouvoir tester le téléphone, voici une petite démonstration de l’interface.

Actualités, Systèmes d'exploitation | 1 commentaire

Samsung en 2010 : Android et Bada … – App Factory

Posté par SOS Blog's Team le mercredi 24 février 2010

Lors du MWC, une discussion assez intéressante avec les représentant Samsung France nous donné les orientations de la marque pour 2010.

La marque est numéro #1 dans l’hexagone tout type de mobile confondus. Par contre, elle a vendu 350.000 smartphones sur un volume total de 4 millions d’unités en 2009. Ce marché spécifique atteindra un volume global de 8 millions d’unités en 2010 (+100%). Samsung a l’ambition de récupérer 50% de ce volume et d’écouler 4 millions de smartphones en 2010 en France.

Pour y arriver, la marque mettra sur le marché en 2010, 5 à 6 terminaux Android et le même nombre de terminaux Bada. Pour le moment, ils ne comptent pas sortir de terminaux Windows Mobile et attendent la version 7 de l’OS. Le volume Windows Mobile fait en 2010 sera considéré comme une « cerise sur le gâteau » d’après Samsung.

L’objectif est ambitieux. En prenant un peu de recul, cela veut dire que Samsung envisage de faire progresser le marché des smartphones en France à lui seul. Ils prennent pour postulat que tous les autres constructeurs vont rester tranquille. Je ne le pense pas. Par contre, avec de tels objectifs, il va falloir être mordant pour les atteindre. Attendez vous à des offres très intéressantes.

Première initiative de la marque pour aider dans ce sens : ils ont lancé au début du mois le concours App Factory. Que vous soyez professionnel ou non, développeur ou non, vous avez jusque le 14 mars pour déposer votre candidature et proposer vos idées. Le concours est doté de 150.000€ de prix dont 60.000€ pour les particuliers. Ces derniers seront récompensés simplement pour les idées fournies sous la forme d’un chèque et d’une aide à faire de leur idée une réalité.

Actualités, Constructeurs mobiles | 1 commentaire

Comment diminuer la consommation de la batterie ?

Posté par SOS Blog's Team le samedi 13 février 2010

etiquette_energieVous l’aurez sûrement remarqué, les smartphones consomment beaucoup plus qu’un bon vieux Nokia 3210. Il y a de quoi, puisque nous avons des écrans de plus en plus grands, des processeurs de plus en plus puissants, de plus en plus de connectivité, des fonctions multimédia croissante, etc …Tout cela, ça consomme !

De l’autre coté, les batteries ont une capacité qui augmente peu et ont parfois du mal à suivre. Si vous ajoutez à cela des firmwares parfois mal optimisés, c’est vite l’anarchie.

Sur Android, un petit logiciel Power Manager permet déjà d’améliorer la durée de vie de la batterie entre 2 charges. Il fonctionne sur la base de profils à activer en fonction du niveau de batterie restant. C’est une excellente chose mais l’action se fait à postériori. J’ai toujours entendu dire il vaut mieux prévenir que guérir … Comment faire alors ? Je n’ai pas trouvé d’application qui fasse mieux. J’émets donc des idées qui puissent intéresser un développeur ou mieux les constructeurs / créateurs des OS.

Il me semble que certaines fonctionnalités devraient être intégrées au plus bas niveau possible pour être les plus efficaces possible. A partir du panneau de configuration, l’utilisateur pourrait alors choisir comment gérer les ressources et donc leur impact sur la batterie. Tous ne le feraient pas, mais au moins, cela permettrait d’éviter dans certains cas « le fil à la patte ». Faisons un peu la liste des fonctionnalités manquantes :

Écran : C’est l’une des sources de consommation les plus importantes en attendant les écrans vraiment OLED. Il serait intéressant de pouvoir gérer la luminosité en fonction de plusieurs paramètres : l’horaire puisqu’en général la nuit, un écran à luminosité maximale ne sert à rien. Un autre paramètre est le type d’utilisation. Un film peut valoir la peine d’avoir une meilleure luminosité que l’envoi d’un SMS rapide.

Réseau mobile : la 3G consomme plus que la 2G, c’est un fait. Dans certains cas, il est inutile d’avoir la 3G activée. C’est le cas dans le train par exemple lorsque l’on passe trop souvent d’une cellule à l’autre. Un moyen simple de forcer le mode 2G ou de programmer le mode 2G permettrait de laisser respirer un peu plus la batterie. En poussant le raisonnement, avec une prédiction de l’utilisation, il serait possible d’activer la 3G à la volée (par exemple lorsqu’une application utilisant le réseau de donnée a le focus ou se synchronise en arrière plan).

Wi-Fi : Ce mode de réseau est assez peu disponible en itinérance. il serait assez intéressant de pouvoir l’activer / le désactiver automatiquement en fonction de l’endroit où l’on se trouve. Il est actif à la maison, au bureau, chez les amis, mais dans la rue, la voiture ou les transports, il se désactive.

Bluetooth : Selon votre équipement, vous pouvez ne pas avoir à avoir tout le temps votre Bluetooth activé. Si aucun de vos périphérique habituel n’est à portée, il ne sert à rien. Autant économiser l’énergie de ce coté.

Synchronisation : Cette fonctionnalité est merveilleuse. Elle vous permet de récupérer automatiquement les données mise à jour sur les serveurs (photos, contacts, e-mails, calendrier, …) quai instantanément. Toutefois, lorsque vous dormez, que le dernier e-mail arrive à l’instant ou juste après le réveil, cela importe peu. Cette fonctionnalité peut donc être programmée selon quelques créneaux horaires.

Le mode avion : il est appelé comme cela puisqu’il permet de couper toutes les connexions réseau conformément à le demande des agences de l’aviation civile. Ce mode peut aussi trouver son utilité la nuit puisque la plupart du temps votre téléphone restera inutilisé. Une programmation de la disponibilité au réseau permettrait là encore de grappiller quelques % de batterie. Si de plus vous vous servez de votre smartphone comme réveil, vous apprécieriez peut-être qu’il n’irradie pas trop la nuit…

Timeout de connexion : vous l’aurez remarqué, parfois, le chargement d’une page web est très très long. Cela peut avoir plusieurs causes : réseau avec un débit trop faible, site web très chargé non optimisé pour le mobile, voire les 2. Il vous arrive de laisser tomber et de ranger votre téléphone dans la poche. En réglant la durée au bout de laquelle le téléphone abandonne, cela vous évitera d’attendre pour rien (300 longues secondes par défaut). Choisir le type de réseau avec le quel vous ne souhaitez pas essayer, aidera aussi à économiser la batterie.

Vitesse du processeur : nous entendons toujours parler d’overclocking. Il est aussi possible d’aller dans le sens inverse. Un réglage du profil de vitesse en fonction de l’utilisation ou de ce que l’utilisateur souhaite serait aussi plus économe en énergie.

Processus inactifs : Android garde les 6 dernières applications utilisée en tache de fond. La plupart du temps tout se passe bien, mais parfois une application présente un bug et consomme du processeur donc de l’énergie. Si l’application n’est pas utilisée depuis un long moment, la garder en mémoire ne sert pas à grand chose. Autant la quitter totalement pour mieux la relancer plus tard.

Il est possible d’aller encore plus loin. Bout-à-bout, toute ces économies d’énergie peuvent représenter une autonomie plus confortable de nos téléphones de quelques heures. Cela me semble intéressant que les constructeurs puissent s’y pencher afin d’apporter une réponse intelligente à la question « quelle est la durée de vie de la batterie ?« .

Voyez vous d’autres moyens d’économiser un peu plus nos batteries ?

Opinions, Systèmes d'exploitation | 2 commentaires

Qualcomm annonce le MSM 7×30, prochain processeur pour smartphone

Posté par SOS Blog's Team le dimanche 15 novembre 2009

Qualcomm-MSM7230Qualcomm annonce une nouvelle famille de processeur : MSM 7×30. Elle viendra remplacer la vénérable famille des MSM 7x2x sur laquelle sont basé beaucoup de téléphone Android actuels. Avant limité à 528 MHz, cette nouvelle famille ira de 800 MHz à 1 GHz. Toujours basé sur une architecture ARM v7, il embarque aussi un cœur Scorpion partagé avec son grand frère Snapdragon.

Le processeur inclue également un module d’encodage/ décodage vidéo HD 720p @ 30 fps, un GPU supportant OpenGL ES 2.0 et OpenVG 1.1, le support audio surround 5.1, les capteurs photo jusque 12 Mpx. Le composant a aussi un GPS embarqué et sur certaines versions, embarque de la mémoire.

Le MSM 7230 sera destiné à l’Europe (entre-autres) avec le support des réseaux HSPA+ et supportera Android, Brew, Symbian et Windows Mobile. Les premiers appareils devraient être disponible pour la fin 2010.

Source : Planete-Android.com

Actualités, Constructeurs mobiles | Ajouter un commentaire

Présentation du LG GW620 au WCafé hier

Posté par SOS Blog's Team le mercredi 4 novembre 2009

LG_blog_wcafe1

Nous avons eu la chance d’être invité par LG à la présentation de leurs dernier modèles et de la stratégie mobile du constructeur.  C’était l’occasion de se rencontrer entre blogueurs, constructeur et membres  des développeurs de plateformes. En effet, Google et Microsoft étaient présent.

Coté stratégie, LG a été extrêmement clair : ils ne vont pa prévélégier une plateforme plutôt qu’une autre, il vont développer des appareils dit « feature phones’ comme le BL40 Chocolate, des téléphones Windows Mobile comme le GM750 (dès 9€ avec un abonnement) et des téléphones Android dont le premier est le GW620. Il y a un marché pour chacune de ces plateformes donc il n’y a pas de raison d’arrêter. C’est aussi le point de vue d’autres constructeurs. Symbian n’a toutefois pas été cité alors que les KS10 et KT610 de LG fonctionnaient sur cette plateforme. Le nouveau Chocolate nous a étonné par son écran rendant des couleurs éclatantes. Le GM750 donne une première bonne impression du dernier Windows Mobile 6.5.

Revenons à ce GW620 puisque c’est pour lui que nous y étions. Le téléphone, équipé d’une version 1.5 Cupcake d’Android est très fluide. C’est un régal. Le clavier est doux à l’utilisation ce qui fait que l’on s’adapte très vite. Les touches sont présentes sans être dures.

Par défaut, mais c’est désactivable, le téléphone est livré avec l’interface S-Class du constructeur. Les réflexes de l’OS n’y sont pas tout à fait et l’adaptation est de mise mais rien d’inquiétant. L’onglet dépliable est remplacé par un bouton. La barre de notification comporte 2 boutons supplémentaire pour la gestion du Wi-Fi et du Bluetooth. Excellente idée ! Comme ses concurrents, le téléphone embarque une application agrégeant les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, …). Cela va donc devenir un standard.

Coté multimédia, le rendu de l’appareil photo nous semble bon et les vidéos passent bien sur le mobile qui est estampillé DivX (et Xvid). Il est de plus doté de la radio FM. Nous avons aussi noté des capacité de motage vidéo directement sur le mobile (ne vous attendez toutefois pas à des miracles).

Le téléphone arrivera entre le 15 et le 20 novembre en boutique et sera positionné entre 350 et 420€ hors abonnement.

Pour finir, notre ami de PointGphone (voir en bas de son article) en a profité pour sonder le représentant de Google sur la version 2.1 d’Android. Il l’avait dans la poche sur un HTC Dream mais nous n’en savons pas plus 🙁

Ci dessous une présentation vidéo et quelques images.

Constructeurs mobiles | 3 commentaires

Sony Ericsson, Quelle stratégie mobile ?

Posté par SOS Blog's Team le jeudi 29 octobre 2009

sony_ericsson_logo

Cela ne vous a pas échappé, Sony Ericsson redevient actif que la scène mobile. Alors que nous les disions au bord de la faillite en mai dernier, il est intéressant d’observer comment la société rebondit.

La première chose que nous pouvons affirmer : ils se positionnent en très haut de gamme. Par exemple, le Xperia Rachael sera positionné à un prix hors pack opérateur au delà de 600€ avec des caractéristiques exceptionnelles. Le Satio (550€) est lui aussi positionné en haut de gamme sur le segment Symbian. Le Xperia X2 (680 €) est aussi en haut de gamme des terminaux Windows Mobile. Quelques terminaux java entièrement tactiles seront aussi proposé sur ce segment en mode convergeant avec les Playstations.

Bref, Sony Ericsson privilégie donc les personnes à forts revenus et adresse tous les types d’OS contrairement à Motorola qui se concentre sur Android uniquement.

Pourquoi ne pas avoir rationalisé les plateformes mobile smartphone ? Il semble par exemple que Symbian soit incontournable pour vendre des mobiles aux opérateurs. En effets, les cahiers de spécifications qu’ils distribuent aux constructeurs ne se sont pas encore adaptés à des plateformes comme Android. Pour générer du volume, il est donc clair que c’est l’opérateur qu’il faut d’abord convaincre du fait de leur rôle prédicateur fort. Dans le même temps, passer à coté d’Android est impossible pour un grand constructeur multi plateforme. Windows Mobile n’ayant pas dit son dernier mot, n’est pas encore temps de l’abandonner.

Sony Ericsson, du fait de son placement, sera donc sur un marché à volumes plus faibles mais à fortes marges. Le segment des smartphones a observé de la croissance alors même que l’ensemble du marché mobile était en forte décroissance. Il s’agit donc d’un pari pour Sony Ericsson qui fait obligatoirement penser à Apple lors du début de l’iPhone. Il leur manque seulement la dimension communautaire passionnée de la marque à la pomme.

Constructeurs mobiles | 2 commentaires

La première chose est de reconnaitre le succès incontesté de l’iPhone. 33 millions d’unités vendues en Septembre 2009 dont 2 millions en France. Une mémorable claque a été donnée à l’ensemble du marché mobile en Juillet 2007. Le rythme des sorties de nouveau mobiles va toutefois en faveur d’Android. Une question vaut donc le coup : reste-t-il de la place pour les autres plateformes mobiles ? Qu’en pensent les professionnels du secteur ?

Guillaume Decugis – CEO de Goojet
Oui je le pense. L’histoire d’autres marchés comme celui des PCs a montré que partir le premier ne suffisait pas. Ceci dit, Apple a également démontré qu’il avait tiré les leçons et qu’il pouvait devenir dominant: c’est le cas sur le marché de la musique digitale où la combinaison iPod/iTunes semble indétrônable. Plus concrètement sur le marché des mobiles, il faut prendre en compte une de ses caractéristiques importantes et vraies dans tous les pays: ce sont les opérateurs mobiles qui font les ventes en promouvant les terminaux et en les subventionnant. Même Apple (qui à l’origine ne voulais pas de ce modèle) a dû finir par l’accepter : les ventes d’iPhone n’ont décollé qu’une fois les subventions classiques appliquées par Orange en France et d’autres opérateurs dans le monde. Il me semble que les opérateurs vont tout faire pour qu’il y ait non pas 1 ou 2 plateformes de smartphones mais plusieurs – tout comme ils ont dans le passé lutté – avec un certain succès – contre l’hégémonie de Nokia qui n’est jamais devenu le « Microsoft des mobiles ».

Christophe Romei – Fondateur de ServicesMobiles.fr
Il existe plus de 20 stores d’application mobile dans le monde entre les opérateurs, les constructeurs, les players et cela risque encore de grossir, nous sommes 4 milliards à avoir un mobile, et les mobiles de type Smartphone représentent une petite partie, pas 20% dans les pays à fort potentiel où les taux de pénétration saturent. Il reste encore beaucoup d’espace  et les choses ne font que commencer… 2015 a toujours été considéré comme une date phare par de nombreuse personnes dans l’industrie du mobile comme mature pour un marché qui aura la LTE et des terminaux qui ne seront pas simplement des mobiles, comme on les considère  en 2009 !
D’autres part les stores dans les pays émergents n’en sont qu’au tout début de l’histoire et les BRIC ( brésil, russie, inde, chine),auront de multiple stores avec 2 leaders : l’inde et la Chine

Morgan Segalis – CEO de Hambel Software
Seules les plateformes vraiment innovantes pourront peut être tirer leur épingle du jeux. Il reste encore beaucoup à faire dans le domaine du smartphone mobile. Une place est à prendre comme challenger en jouant sur les défauts des ces 2 plateformes, sans pour autant négliger leurs points forts. Une société réactive qui montre qu’elle ne délaisse pas son produit une fois sorti, pourrait percer dans ce milieu. Aujourd’hui, on n’a plus besoin de changer d’iPhone pour avoir les nouveautés et améliorations logiciels qu’Apple propose, c’est un grand plus. Il ne faut pas oublier que le succès de l’iPhone et d’Android est principalement dû à la facilité de télécharger des applications.

Il apparait clairement pour les professionnels, que le monde mobile ne va pas se limiter à 2 plateformes dans un proche avenir. Le mélange de la régulation de fait des opérateurs, la progression du marché dans les pays émergents, La guerre des stores et l’innovation fera que 2 seules plateformes n’étoufferont pas les autres acteurs. C’est plutôt une bonne chose. Ceci même si Nokia a, pour la première fois de son histoire, annoncé des pertes.

En se plaçant à 2 ans (vous savez 2012, l’année dont nous entendrons parler tous les jours d’ici peu), Gartner montre bien cette tendance. Sauf Symbian qui restera au dessus du lot, les dauphins seront bien Android, Apple, Blackberry et Windows mobiles tous avec des parts de marché équivalentes. Le paysage restera donc dense.

gartner2012-1

gartner2012-2

Actualités, Systèmes d'exploitation | 3 commentaires