IMAP ou POP3 pour vos e-mails sur votre mobile ?

Posté par SOS Blog's Team le dimanche 10 octobre 2010

Suite à des questions récurrentes sur le forum, voici quelques explications pour choisir le protocole de connexion à votre boite mail sur votre téléphone Android. Nativement, un téléphone Android supporte les protocoles POP, IMAP et pour certains Exchange (Microsoft). Le choix du protocole est important en fonction de l’usage que vous souhaitez mais reste lié à votre fournisseur de messagerie.

Le protocole POP est  le plus ancien. Il est disponible par défaut chez quasiment tous les fournisseurs d’accès. Il fonctionne de manière simple : le client e-mail (l’application) télécharge les messages et les efface ou non sur le serveur. En gardant la copie sur le serveur, il est possible de récupérer vos messages sur plusieurs appareils : le PC du bureau, celui de la maison et votre mobile. Toutefois, le principal inconvénient est de générer autant de copie que vous avez de machine qui se connecte. La suppression d’un message par exemple ne concernera que la machine sur laquelle vous avez supprimé le message, pas les autres.

Le protocole IMAP est lui plus récent et basé sur la synchronisation. Une seule et même référence existe et se trouve sur le serveur. Les clients (applications) récupèrent alors les entêtes des messages et c’est bien suffisant. Un message lu sur le mobile devient alors lu pour toutes vos autres machines. Un message supprimé depuis le PC est aussi supprimé sur le mobile. C’est quand même bien plus pratique !

Nous vous conseillons donc l’IMAP (sur tous vos appareils). Le PC, Thunderbird le gère très bien. Sur votre mobile Android, c’est l’application native e-mail qui le gère. Vous pourrez vous connecter en IMAP aux serveurs de Google, de Yahoo, de 9 telecom, d’Alice ADSL, de Free, d’AOL, de BBox, de Bouygues, de Cégetel, de La Poste, de Noos, de Numéricable, d’Orange, de SFR … Le grand absent est Hotmail qui ne le supporte pas mais ils y songent. Pour savoir comment configurer les accès IMAP, rendez-vous sur les pages d’aide de votre fournisseur de messagerie.

Concernant le mode push mail, c’est autre chose, cela nécessite une application et des serveurs spécifique.

Astuces | 6 commentaires

Google propose aux développeurs son API de Push C2DM

Posté par SOS Blog's Team le vendredi 28 mai 2010

Suite aux annonces du Google I/O 2010, l’annonce de l’ouverture des APIs de Push aux développeurs est passé presque inaperçu. Un article vient d’être publié à ce sujet sur le site développeur Android.

Jusqu’à présent les applications tierces avaient la possibilité de se mettre à jour en mode « polling ». L’application vient se connecter régulièrement au serveur pour vérifier la disponibilité de nouvelles données. Le dosage entre la fréquence de connexion et le nombre de connexion pour rien est difficile. Cela consomme de la bande passante et de la batterie.

Pour pallier ce problème, Google ouvre ses APIs « Android Cloud to Device Messaging » (C2DM) autrement appelé Push Notification. C’est la méthode utilisée par les applications natives telles que GMail. Le fonctionnement est relativement simple. L’application s’enregistre auprès du service C2DM et reçois un jeton. En transmettant ce jeton au serveur qui héberge le service, l’application lui donne la possibilité d’être contacté par le service C2DM.

A chaque fois que le serveur a de nouvelles données, il envoie une notification au téléphone via C2DM. Le Cloud Google se charge de contacter le téléphone et de réveiller l’application. En fonction de ce que décide le développeur, l’application affiche une fenêtre, une simple icône de notification ou travaille en tâche de fond.

Les développeurs vont pouvoir travailler sur ce système pour décupler les fonctionnalités de leurs applications. Ce sera disponible avec Android 2.2 Froyo. Une belle illustration de la fonctionnalité est le projet ChrometoPhone.

Actualités, Développement | 1 commentaire

Comprendre l'API de Push sur Android – DroidPush API

Posté par SOS Blog's Team le mercredi 4 novembre 2009

push-iconLe Push sur mobile devient vite indispensable quand l’application à laquelle vous travaillez a besoin de réactivité pour distribuer l’information. L’exemple le plus significatif est l’application GMail qui ne met pas très longtemps à vous alerter d’un nouveau mail, les contacts qui se mettent à jour avec une rapidité déconcertante …

Vous vous demandez comment travailler avec le Push sur Android ? Sony Ericsson propose quelques slides pour appréhender les premières bases.

Astuces | Ajouter un commentaire