Test de Navigon Mobile Navigator

Posté par SOS Blog's Team le lundi 14 juin 2010

Avec la sortie de Maps Navigation, et son intégration par les constructeurs automobile,  il est normal de regarder où en sont les « historiques » . C’est Navigon Mobile Navigator qui a droit à une revue détaillée.

Disponible sur l’Android Market, il est compatible avec les versions 1.5 à 2.2 d’Android. Gratuit au téléchargement, il propose 30 jours d’essai. Après l’installation, le téléchargement des cartes (1,97 Go) est long. Une bonne connexion Wi-Fi est nécessaire. Si l’application vous convient, il vous en coûtera 50 ou 80 euros selon les cartes choisies.

L’interface est sobre et agréable. Dès le démarrage, vous n’avez qu’un seul choix : choisir une destination. Cela peut se faire selon plusieurs méthodes : une adresse, un lieu choisi, une recherche Google, un contact ou des coordonnées GPS. En cours de la navigation, les indications sont claires, les échangeurs bien illustrés pour éviter les erreurs. Les limitations de vitesse sont bien lisibles et une alerte est paramétrable pour vous rappeler à l’ordre en cas de dépassement trop important.

Le calcul d’itinéraire est rapide et les alertes radar sont bien présentes. Les fonctionnalités classiques de ce type de produit sont bien présentes : mode jour / nuit, cartes 2D / 3D, enregistrement de points d’intérêt, modes d’itinéraire. Chose intéressante, le logiciel vous propose juste après le calcul 2 à 3 itinéraires. A vous de choisir. Il permet également d’ajouter une étape (parking, restaurant, point d’intérêt, …) à tout moment de l’itinéraire. Un simple bouton permet de « Rentrer à la maison » . Vous ne serez plus jamais perdu.

Navigon en profite pour vous offrir 2 codes d’activation. Pour participer au tirage au sort, il suffit de twitter le concours et de laisser le lien de votre Twit en commentaire avec une adresse mail valide. Vous avez jusque Jeudi 17/06 12h pour jouer. Les 2 gagnants seront désignés par tirage au sort.

Jeu : Navigon Mobile Navigator : 2 licences Android à gagner @sosandroid @navigon_ http://bit.ly/dqD84t

Pour récupérer l’URL de votre Twit, cliquer la date de celui-ci. N’utilisez pas le retwit natif. Copiez coller ce message pour récupérer VOTRE url de Twitt

Nous avons apprécié ce logiciel qui vous guidera parfaitement. Il lui manque juste les services live pour être complet. Cela ne saurait tarder puisque c’est disponible sur iPhone. N’hésitez pas à le tester, c’est gratuit pendant 30 jours.

Applications mobiles, Tests de matériel | 40 commentaires

Les constructeurs US intègrent Google Maps dans leurs voitures

Posté par SOS Blog's Team le jeudi 10 juin 2010

Voilà qui est une bien mauvaise nouvelle pour les fournisseurs de solutions de navigation traditionnelle. Les constructeurs automobile commencent à intégrer des liens directs avec Google Maps pour envoyer des données de navigation orale et / ou par carte.

Ils sont donc pris en tenaille par les voitures elles-même et les téléphones équipés nativement de Google Maps Navigation. Mais au vu du rapide test d’hier, il y a encore de la marge en termes de services. En effet Maps Navigation est gratuit et ne donne pas (encore) le même niveau de fonctionnalités.

C’est toutefois un tournant pour le marché de la navigation. En Europe, l’intégration des constructeurs semble plus discrète et calme mais cela ne saurait tarder. BMW serait, via Parrot OEM, en train d’y travailler. Renault a, quant à lui, une alliance avec Tomtom. Pour contrer la marche, je parie sur une agrégation d’offres et l’intégration de services de type Eklaireur, Avertinoo ou Coyote aux systèmes de navigation.

A suivre …

Source : Engadget via Android-France

Actualités, Applications mobiles | 2 commentaires

Test de CoPilot Live 8 sur Android – photos et vidéos

Posté par SOS Blog's Team le dimanche 8 novembre 2009

ALKCoPilot Live est un logiciel de navigation point à point édité par la société ALK qui se base sur les cartes Tele Atlas. Pour la version 8, l’offre est disponible sur les smartphones Windows Mobile de la version 5 à 6.5, Android et iPhone. Il sera bientôt disponible sur Symbian. Nous avons fait le choix de tester le logiciel sur un HTC Magic doté d’un Android 1.6 Donut (ROM Luo) sur un parcours de 250 Km.

L’offre de cartes disponible varie d’un pays à l’autre. Il y en a 3 en France avec l’Europe, le Benelux et la France. Sur le store Anglais, il y a 8 cartes distinctes proposées. Lors du téléchargement, ne le faites pas depuis le mobile mais depuis un ordinateur. En effet, il peut y avoir jusque 2,1 Go à télécharger. Difficile via le réseau opérateur en 3G. Les prix vont de 30 à 70€.

Le test

L’interface nous fait quitter d’emblée le monde Android pour entrer dans celui des GPS autonomes. Elle est entièrement dédiée à ce type d’utilisation et nécessite donc une petit apprentissage sans être dramatique. Une fois acquise, utiliser le logiciel devient facile.

Accueil-jour

  • Les fonctionnalités offertes sont très complètes :
  • navigation par adresse, lieu, POI ou coordonnées GPS
  • recalcul d’itinéraire à la volée
  • différentes vues de cartes (Plan, 3D, prochaine intersection, direction – dite aussi sécurité conducteur)
  • synthèse vocale
  • détour imposés pour des raisons personnelles ou non (ne pas passer par la place de la concorde à Paris par exemple)
  • vue de jour / nuit forcé ou automatique
  • recherche d’un point d’arrêt temporaire
  • réglage du mode de voyage (voiture, moto, piéton, cycliste, camping car)
  • réglage du type d’itinéraire
  • personnalisation des informations affichées en cours de navigation
  • mode portrait / paysage avec support de l’accéléromètre
  • visualiser les données brutes du GPS
  • mises à jour OTA (cartes, POI, radars)
  • rejouer les itinéraire fait (via le mode démo)
  • et plus encore …

La navigation se fait de manière très claire et limpide. Les indication vocales sont précises (même si nous avons eu droit à 2 erreurs, vues dans la vidéo de test dans Paris). Le logiciel est très précis quant à l’indication des limitations de vitesse et l’arrivée sur des zones de contrôle radar connues. Lorsque l’on dépasse trop, une alerte sonore retenti. Le test ultime est de se tromper volontairement de direction. Le logiciel ne lance pas de « Faite demi tour dès que possible » mais recalcule immédiatement l’itinéraire pour tenir compte du changement. Le recalcul se fait en 15 / 20 secondes. Voilà de quoi diminuer la tension dans certaines voitures quand le conducteur est un peu distrait.

Nous avons apprécié le niveau d’information donné à l’écran : limitation de vitesse, heure estimée d’arrivée, distance parcourue, distance restante, vitesse GPS, route actuelle, ville la plus proche, etc … Seule l’indication de limite de vitesse à l’endroit où l’on se trouve n’est pas assez lisible pour que cela soit parfait. Nous avons également testé le mode Moto sans  voir de grosses différences par rapport au mode Auto.

Les services live sont disponibles selon les pays. La météo fonctionne en France mais pas les infos trafic. Dommage, c’est le plus utile. Il est également possible de sauvegarder la position courante pour y revenir plus tard ou d’envoyer celle-ci pas SMS à un contact. Ces 2 opérations sont à réaliser arrêté pour ne pas prendre de risque.

Itinéraire-modevoyage

Conclusion

Le logiciel est complet et présente une belle alternative par rapport aux appareils dédiés pour un prix inférieur. Le seul défaut de l’utilisation sur smartphone se trouve lors des appels reçus : certains OS coupent l’application en cours lorsque vous répondez. On ne téléphone pas au volant me direz vous … Seul le cas d’une utilisation très intensive justifiera l’appareil dédié car dans la plupart des cas, votre smartphone fera aussi bien.

La question qui se pose est : que se passera-t-il avec Maps Navigation ? En Europe, il n’arrivera pas tout de suite. Cela permet aux sociétés d’adapter leur offre pour rester compétitives.

CoPilot Live est en cours de mise à jour pour supporter complètement Android 1.6 et 2.0 (pour nous la 1.6 fonctionne bien) et les nouvelles tailles d’écran (QVGA et WVGA). Une fonctionnalité utile sera l’import de POIs personnels via de simples fichiers CSV.

En Bref, nous avons aimé la simplicité d’utilisation, la richesse de fonctionnalités et la qualité du guidage. Nous pourrions recommander à l’éditeur d’améliorer certains points. Le clavier doit être supporté en AZERTY et le clavier natif Android serait un plus. Les limitations de vitesses sont trop petites à l’écran. Il est possible de profiter du caractère toujours connecté des smartphones (si l’utilisateur le souhaite) pour passer des informations telles que le trafic, les radars mobiles sur le trajet. Si enfin, il est possible d’interagir avec la base de données des POI pour suggérer des corrections, des améliorations ou en ajouter, cela pourra profiter à tous les utilisateurs. Ajouter un mode vocal plus détaillé pour la navigation en moto avec l’appareil dans la poche (et donc le verrouillage de l’écran).

Le logiciel vaut les 70€ selon nous (version Europe). Il est disponible sur l’Android Market et sur le site web de la société. Les liens Android Market : Version Europe, Version France (le même lien, selon votre région, vous mènera vers la version de votre pays), Version Amérique du Nord.

La documentation en ligne de Copilot Live

Ci-dessous une vidéo de présentation (séparée en 2 parties – disponibles en HD) et quelques captures d’écran

Applications mobiles, Tests de matériel | 18 commentaires

TomTom s'effondre en bourse

Posté par SOS Blog's Team le mercredi 28 octobre 2009

tomtom

Un article Neteco

Leader des systèmes de navigation par satellite, le néerlandais TomTom a passé une très mauvaise journée en bourse ce mercredi, avec une baisse de plus de 21% de son cours, faisant passer la société sous la barre des 1,8 milliard d’euros de capitalisation.

La baisse s’explique d’une part par la publication de chiffres financiers, faisant état d’une forte baisse des bénéfices (31 M€ ce trimestre) et d’une relative stagnation du chiffre d’affaires (365 M€ ce trimestre). « Ce retrait d’une année sur l’autre reflète l’impact continu de la faiblesse du climat économique sur notre activité » explique TomTom dans un communiqué.

Mais au delà des seules performances de TomTom, le graphique intraday montre également que les marchés financiers ont sanctionné le titre suite à la présentation par Google de ses projets dans la navigation.

Déjà très actif avec ses applications de cartographie Google Maps, Google Earth ou encore Street View, la firme prévoit de lancer début 2010 Google Maps Navigation, une application gratuite de guidage GPS pour le moment limitée aux seuls smartphone sous Android 2.0.

Un projet qui pourrait non seulement imposer les smartphones comme alternatives aux systèmes de navigation GPS mais également tuer dans l’oeuf le jeune marché des applications mobiles de navigation sur lequel se sont récemment lancés TomTom, Navigon ou encore coPilot.

Actualités | Ajouter un commentaire

Tomtom s'intéresse beaucoup à Android

Posté par SOS Blog's Team le mercredi 19 août 2009

tomtomAlors que le logiciel de guidage est arrivé hier sur l’iPhone, Benoir Simeray (Senior VP) indique à Pocket-Lint que la société ne peut ignorer le succès d’Android. Il souligne aussi que HTC fait partie des partenaires clef pour l’intégration de l’offre TomTom sur des plateforme sérieuses. Les 2 sociétés sont en train de travailler à l’intégration de TomTom sur Windows Mobile et probablement Android.

Les client Symbian S60 et Blackberry devront eux attendre que les plateformes tactiles soient plus robustes sur ces OS. Il n’y aura donc pas à moyen terme d’application de guidage sur celle-ci dans les Market-places dédiées.

Quand à savoir si TomTom sortira un téléphone sous sa marque pour aller marcher sur les plates bandes de Garmin-Asus, l’hésitation, montre que TomTom a quelque chose en tête mais rien ne sortira vraisemblablement d’ici la fin d’année.

Pour conclure l’interview, Pocket-Lint a demandé à Benoit Simeray si l’application iPhone et bientôt Android n’était pas, pour la production d’appareil dédié, comme un pied dans la tombe ? A court terme non puisque les fonctionnalités et services apportés sont encore supérieurs a répondu ce dernier. Mais pour combien de temps ?

Applications mobiles | 2 commentaires