La guerre des brevets fait 2 morts aux USA

Posté par SOS Blog's Team le Lundi 21 mai 2012

Titre certes provocateur, mais qui témoigne de la violence des coups entre ces les leaders du secteur. Tout le monde se souvient des tablettes Samsung interdites de vente en Allemagne. C’est aux USA que cela intervient désormais. HTC et Motorola viennent chacun de recevoir un dur coup des tribunaux. Lire la suite

Actualités | 1 commentaire

Fuite d’ICS pour le Motorola Razr

Posté par SOS Blog's Team le Lundi 20 février 2012

Alors que Motorola se plaint de la rapidité de mise à disposition du code d’Android pour expliquer les lenteurs de mises à niveau (lire l’article de Droid-Life), une série de captures d’écrans vient d’être publiée. Le firmware fuité repose sur Android ICS 4.0.3 accompagné de Motoblur. La ROM est faite pour Verizon aux USA mais semble déjà bien complète puisque toute une série de raccourcis et applications spécifiques à l’opérateur sont intégrés. Il restera peut-être un travail de stabilisation à faire … Lire la suite

Constructeurs mobiles | Ajouter un commentaire

Aquisition de Motorola par Google validée

Posté par SOS Blog's Team le Mardi 14 février 2012

Annoncée le 17 Aout dernier, le rachat de Motorola Mobility par Google pour 12,5 milliards de dollars vient d’être validée par l’Union Européenne et le département de la justice américain. L’union Européenne n’y a pas vu de problème relatif à la concurrence et a donc validé la transaction. Les autorités chinoises doivent encore se prononcer sur le dossier.

Un avis d’attention a toutefois été formulé quant à l’usage des 17.000 brevets de Motorola et aux 7.500 encore en attente de validation. Les différentes commissions veilleront à prévenir les abus. A propos d’abus que dire de la plainte d’Apple hier déposée aux USA concernant le Galaxy Nexus ? Le « slide to unlock » est encore visé. Que dire de la barre de notification dépliante ?

Actualités | 2 commentaires

Motorola annonce la Xoom 2 et la Xoom 2 Média Edition

Posté par SOS Blog's Team le Jeudi 3 novembre 2011

Pour succéder à la Xoom première du nom, Motorola présente 2 tablettes. La Xoom 2, remplaçante directe qui reprend la même taille d’écran (10,1 pouces) et la Xoom 2 Media Édition qui se voit dotée d’un écran de 8,2 pouces. Toutes les deux ont un écran HD 720p.

Les deux tablettes reposent sur le même hardware : processeur double cœur tournant à 1,2 GHz, 1 Go de RAM pour la fluidité et 16 Go de mémoire embarquée. Toutes les deux fonctionnent sous Android Honeycomb 3.2. Elles sont dotées d’un capteur photo avec flash LED de 5 Mpx alors que le capteur frontal est doté de 1,3 Mpx. Elle ne sont pas égales au niveau de la batterie puisque la Xoom 2 annonce 10h d’autonomie alors que la Xoom 2 Média Édition annonce 6h. Lire la suite

Actualités, Constructeurs mobiles | Ajouter un commentaire

Google absorbe Motorola Mobility pour 12,5 milliards de dollars

Posté par SOS Blog's Team le Mercredi 17 août 2011

Motorola Mobility devient « Google Mobile Devices Manufacturing – GMDM » – nom inventé – suite au rachat de l’intégralité des actions du constructeur US par Google en Cash. Cette opération représente 12,5 milliards de dollars et beaucoup de changements dans le paysage industriel de la téléphonie mobile.

Google avait toujours dit ne pas vouloir entrer dans le monde industriel et rester dans le logiciel. Cela pose un certain nombre de questions : quel relation par rapport aux autres constructeurs utilisant Android qui deviennent concurrents ? Quelle stratégie par rapport à Apple ? Que deviendra la lignée Nexus ? Les brevets de Motorola (plus de 20.000) serviront à quoi ? La plateforme restera ouverte ?

Motorola, en chiffres, c’est 20.000 enployés. C’est également 24.000 brevets dans la téléphonie mobile (souvenez vous des premiers Startac), 29% de parts de marché aux USA et des pertes financières énormes. Comme le souligne MG Siegler, ce rachat n’a pas de sens mathématique car les risques sont trop importants. Les chances de réussite géniale sont là, mais il est aussi possible de tout perdre. Les contraintes du monde industriel ne sont pas celle du monde logiciel. Pour Google c’est totalement nouveau.

En même temps, Google n’avait pas vraiment le choix. Depuis le rachat des brevets Nortel par Apple et Microsoft, la menace sur Android était réelle. Microsoft lorgnait aussi sur les brevets Motorola. Si cela avait abouti, le niveau d’alerte DEFCON 1 aurait été quasiment atteint. De fait, il aurait été très difficile pour Google et ses partenaires de survivre aux coûts engendrés par le paiement des licences induites. Tout le monde s’accorde à dire que ce rachat est d’abord pour la sauvegarde du système afin de ré-équilibrer les forces en présence. C’est d’ailleurs le seul mot qui est audible de la part des partenaires industriels. Pourquoi alors ne pas avoir acheté que les brevets ? Difficile à dire sans être dans la confession. Les hypothèses sont larges.

La première hypothèse est de profiter de ce rachat pour affiner l’adéquation entre matériel et logiciel comme le fait Apple et ainsi mieux concurrencer l’iPhone en termes de qualité perçue et d’image. j’entends déjà dire « oui mais les parts de marchés Android sont supérieure« . C’est certes vrai. Toutefois qui a entendu M. et Mme Lambda critiquer l’iPhone ? Qui a entendu M. et Mme Lambda critiquer les terminaux Android d’entrée de gamme de Samsung, LG ou HTC ? Ces personnes disent souvent « c’est un bon téléphone, mais cela ne vaut pas un iPhone …« . Et cette image est importante pour prospérer.

La seconde hypothèse concerne la gamme Nexus et les interfaces des constructeurs. Malgré l’échec commercial du premier et le succès mitigé du second à grand renforts publicitaires de Samsung, la gamme Nexus n’a pas rencontré son public. Seuls les technophiles ont répondu présent. Avec un outil industriel complet, Google augmente son contrôle potentiel sur la conception de ces appareils et peut monter fortement en gamme. On en revient à l’adéquation matériel / logiciel cher à Apple. Microsoft, sans le dire va aussi dans cette direction avec Nokia tandis que HP fait de même avec webOS.

De même, les interfaces de types Sense, Touchwizz, LG S-Class, SE UXP devront probablement se simplifier pour ne pas être un frein aux mises à jour. Actuellement, le principal effort des constructeurs dans les mises à jour est le portage de leur interface maison. Notons toutefois qu’elles intègrent souvent plus de fonctionnalités que celle de Google. Un de mes amis dit toujours « Le mieux est l’ennemi du bien…« . Cette seconde hypothèse ne justifie pas du tout le rachat à elle seule. Un bon gros contrat exclusif en mode OEM aurait suffit. Difficile à dire donc.

Quel sera le comportement des partenaires comme HTC, Samsung, LG, Sony Ericsson… ? La plupart d’entre eux ne peuvent à court terme revenir en arrière. Les investissements sont trop lourds, Windows phone 7 n’a pas encore fait ses preuves, Bada n’atteint pas le niveau fonctionnel requis, les écosystèmes de développeurs sont peu présents. Mais de partenaire, Google devient concurrent. Cela doit faire grincer beaucoup de dents et modifiera de manière profonde les modes de partenariat. D’un autre coté, ces mêmes partenaires qui proposent les mises à jour de manière assez variée seront probablement obligés d’emboiter le pas de Google pour ne pas décevoir leurs clients respectifs.

L’ouverture de la plateforme, si souvent admirée dans les milieux autorisés, est aussi en question. La fermer condamne l’écosystème. Ce n’est donc pas envisageable. Concurrencer les autres constructeurs reste possible mais plus compliqué. Il faudra alors se différencier sur les services et les accessoires. C’est peu suffisant. La création d’une seconde branche de code est aussi problématique car cassera les compatibilités avec le temps et donc l’écosystème. La stratégie dans ce sens devra être fine. Comment se différencier sans casser le beau jouet ?

Le rachat de Motorola par Google sauvegarde clairement Android à court terme avec ses partenaires technologiques. A moyen terme, cela dopera probablement la montée en gamme des différents constructeurs qui se livreront à une jolie course. Toutefois, cela va modifier profondément le paysage mobile à long terme. Le rachat peut être un aller simple au 7ème ciel ou à 6 pieds sous terre. Dans les deux cas, l’impact sera fort. Les prochains mouvement sur l’échiquier mondial seront peut-être l’annonce de l’intégration de Nokia par Microsoft ou le rapprochement fort de certains constructeurs « indépendants ». Une seule chose est certaine, la guerre sera froide et il y aura des dommages collatéraux.

 

Actualités, Systèmes d'exploitation | 2 commentaires

Les bons plans Android du moment

Posté par SOS Blog's Team le Dimanche 19 juin 2011


Pour ceux qui veulent changer de mobile actuellement, il y a quelques bons plans en cours proposés par les constructeurs. Il s’agit d’offres de remboursement la plupart du temps. Il suffit de remplir les formulaires, joindre les pièces justificatives pour en profiter.

LG propose un remboursement de 70€ sur l’achat d’un Optimus 2X (formulaire). C’est valable pour tout achat jusqu’au 31 juillet. En plus, la marque offre 20€ de remboursement supplémentaire sur les accessoires (formulaire). Ce sera dommage de s’en priver.

Motorola offre 20€ sur des oreillettes Bluetooth (formulaire).

Samsung offre  30€ pour l’achat d’un mobile dont le Samsung Galaxy Pro (formulaire). Petit téléphone parfait pour les mordus du SMS. C’est valable du 1er juillet au 31 Août.

Enfin, Sony Ericsson propose 50€ de remboursement pour l’achat d’un X10 Mini Pro jusqu’au 15 juillet (formulaire).

Donc si vous hésitez pour l’un de ces mobiles, profitez de l’offre. Si vous hésitez, cela pourra peut-être vous convaincre.

Illustration : les bons plans des potes

Astuces | 1 commentaire

Adieu Motoblur ? Virgin Mobile USA donne le ton !

Posté par SOS Blog's Team le Mercredi 15 juin 2011

motoblur

 

Pour qui ne le sait pas encore, au même titre que Touchwizz (TW pour les intimes) pour Samsung, TimeScape pour Sony Ericsson et Sense pour HTC, Motoblur est la surcouche des smartphones Android de la marque Motorola. Au même titre que TW (quoi qu’un peu moins depuis la version 4 apparue en même temps que le SGS II), c’est une surcouche fortement critiquée de la part des utilisateurs. On critique surtout son poids, quand certains launcher alternatifs sont peu gourmands en mémoire, alors qu’ici il rendrait le téléphone moins fluide. Ainsi que l’interface en elle-même, pas très jolie (mais les goûts et les couleurs…), d’autant plus qu’elle est entièrement intégrée à l’appareil, contrairement aux autres qui se contentent des bureaux et de la page d’application. Néanmoins il intégrerait un grand nombre de widgets et autres « services » fort appréciés.

Mais que les insatisfaits se réjouissent… Ou du moins en partie. Car Motorola a décidé de ne plus prononcer le nom de leur surcouche, trop de mécontentements de la part des clients/utilisateurs. On ne sait pas si leurs prochains smartphones annoncés (Photon 4G et Triumph) la posséderont, Motorola refusant d’en parler. A savoir dans certains de leurs mobiles, il était proposé, au choix, d’installer ou non la surcouche.
Vous n’aimez ni Motoblur, ni TW, ni Sense ou quoi ou qu’est-ce ? Virgin Mobile USA répond à vos attentes ! En effet, l’opérateur mobile a annoncé vouloir maintenir une pure expérience Android en supprimant de toutes les offres de terminaux lesdites surcouches. Se pose alors une question : comment vont réagir les constructeurs ? Car la surcouche c’est leur marque de fabrique. Cependant, il y a un nouvel effet de mode (surtout chez HTC) qui est d’écouter attentivement le consommateur. Pour garder HTC en exemple, la firme avait annoncé bloquer à l’avenir tous les bootloaders. Quelques pétitions plus tard, la firme faisait retour arrière.

C’est un choix lourd qui se pose dans les mains des grandes sociétés citées en début d’article. La surcouche c’est une manière de montrer qu’on gère un software, qu’on est capable de l’intégrer dans un appareil sans en altérer les performances. Mais si c’est ce que veut le consommateur, et si cela peut apporter plus de nouveaux « fidèles », c’est du bénéfice pour l’entreprise.
Et puis après tout, d’un point de vue entièrement personnel, nous entrons dans une nouvelle guerre, celle des performances hardwares (et pour ne citer qu’eux : le Samsung Galaxy S II, le HTC Sensation et le Motorola Atrix) qui détermine désormais le choix des clients que nous sommes.

Affaire à suivre..

Sources : Android Central , JDG

Actualités, Opérateurs mobiles | 1 commentaire

Le smartphone, le PC de demain ?

Posté par SOS Blog's Team le Mardi 14 juin 2011

Les derniers appareils arrivant sur le marché le laissent penser. Depuis l’apparition des processeurs double cœur et des tablettes la fonctionnalité est de plus en plus flagrante. Les 2 acteurs les plus importants dans cette mutation sont Asus et Motorola.

Asus d’abord. Ils ont présenté il y a quelques temps l’Eee Pad Transformer. Le nom a été choisi avec soin. Vous avez d’abord une tablette qui, à l’aide d’un dock, se transforme en laptop (ou netbook pour être précis). Cela prend en compte deux choses : les tablettes seules ne suffisent pas et 2 appareils pour un usage proche, c’est trop. Je me souviens de mon iPad qui est longtemps resté sur le  meuble car je ne pouvais pas m’en servir comme je le souhaitais pour des tâches plus longues. Doté de ce dock, le clavier physique et le trackpad en font un outil de travail bien plus sérieux. Dans un esprit légèrement différent, le Padfone transforme un smartphone en tablette.

Motorola est lui plus impressionnant encore. Son dernier vaisseau amiral, l’Atrix, propose beaucoup d’usages différents tous basés sur un smartphone. Le dock multimédia en fait une solution multimédia complète branchée à la TV ou un ordinateur allégé dans le mode Webtop. C’est là la force du système. Vous rentrez à la maison, mettez le mobile en charge sur le dock et il devient un outil du salon pour consulter vos sites préférés, facebook, ou autre … en écoutant de la musique, confortablement assis dans le canapé (voir la photo ci-dessus – Cliquez pour agrandir). De plus, utilisant la TV, toute la famille en profite. Une soirée Youtube quand il n’y a rien à la TV ???

Vous en voulez plus ? le lapdock transforme l’Atrix en laptop. Vous y retrouvez l’interface Webtop de la marque et accéder à des ressources en ligne Office365 ou Google Docs. Le clavier et la souris vous donnent là tous les outils de productivité nécessaires. Pour aller encore plus loin, le téléphone embarque un client Citrix XenDesktop. Cela permet d’accéder à son bureau virtuel et de profiter à distance de toute la puissance d’un PC de bureau ou d’un serveur pour effectuer des tâches lourdes. Imaginez modifier une base Access depuis votre mobile branché à son lapdock. C’était inimaginable pour le grand public il y a seulement 1 an.

Un tournant de la mobilité apparaît. Il sera probablement rapide. Imaginez vous arriver le matin au bureau, simplement brancher votre mobile sur le dock pour commencer à travailler. Un appel ? L’oreillette Bluetooth permet de répondre et même de s’isoler un peu. Le soir en rentrant, votre outil de travail devient ludique… Le mobile est depuis longtemps au centre de votre vie personnelle. Il agrégera complétement privé et professionnel dans peu de temps.

Actualités, Futur du mobile | 2 commentaires

Sensation, Galaxy S II, Atrix : le match

Posté par SOS Blog's Team le Lundi 13 juin 2011


Les téléphones double coeur arrivent en force sur le marché. Un petit comparatif nous semblait donc intéressant. Il apparait que tous se tiennent dans un « mouchoir de poche » mais ont des caractères bien différents. Le vainqueur, d’un cheveu, est le HTC Sensation. Voyons pourquoi…

 

HTC Sensation Samsung Galaxy S II Motorola Atrix
Version Android 2.3.3 Gingerbread
3/3
2.3.3 Gingerbread
3/3
2.2.2 Froyo
1/3
Processeur
Performances brutes
(test quadrant standard)
Qualcomm MSM8260 1,2 GHz
1940
2/5
Samsung Exynos 1,2 GHz
3047
5/5
Nvidia Tegra 2 1 Ghz
2855
4/5
Résolution d’écran 4,3″ qHD
5/5
4,3″ WVGA
4/5
4,0″ qHD
5/5
Qualité perçue d’écran Super LCD
4/5
Super Amoled Plus
5/5
LCD
4/5
Qualité perçue du téléphone
(construction)
5/5 4/5 3/5
Interface utilisateur Sense 3.0
5/5
Touchwiz 4.0
4/5
Motoblur 2.0
3/5
Qualité d’appel
(appel longue distance)
5/5 3/5 4/5
Qualité liaison Bluetooth
(système bluetooth PSA MyWay)
5/5 3/5 4/5
Qualité connexion data 5/5 4/5 4/5
LED de notification 1/1 0/1 1/1
Applications embarquées 3/5 3/5 5/5
Multimédia
(capture)
8 Mpx avec flash, Full HD
4/5
8 Mpx avec flash, Full HD
4/5
5 Mpx avec flash, HD
3/5
Caméra frontale VGA
1/3
2 Mpx
3/3
VGA
1/3
Tenue de la batterie 1520 mAh – 40 h
3/5
1650 mAh – 48 h
5/5
1930 mAh – 47 h
5/5
Accessoires disponibles Strict minimum
2/5
Strict minimum
2/5
Pléthorique en multimédia
5/5
Score 53/67
soit 15,8/20
52/67
soit 15,5/20
52/67
soit 15,5/20

 

Avec une note globale de 15,8 le HTC Sensation se classe premier. C’est un beau score étant donné l’échec au test Quadrant (sur ROM non définitive, c’est une ROM de test). Par contre, HTC marque largement des points dans la qualité de fabrication, dans les communications et sur son interface Sense 3.0. Cette dernière est clairement une réussite très agréable à utiliser.

Le Samsung Galaxy S II partait presque favori. Le processeur est une bombe de puissance et surclasse tous les autres actuellement. L’écran est sublime. Il donne le meilleur du Super Amoled en supprimant le défaut de lisibilité en plein soleil. L’interface Touchwiz 4.0 améliore beaucoup l’usage du mobile. C’est un bel appareil multimédia.

Le Motorola Atrix nous a moins plu de prime abord. Il nous a toutefois beaucoup étonné dans sa capacités d’adaptation. Les performances sont bien au rendez-vous, les fonctionnalités aussi. Avec un dock multimédia, il devient PC sur la TV du salon. Avec le lapdock, cela devient un ordinateur portable. Les applications Webtop et « Outil PC » sont des plus indéniables pour la convergence avec vos outils de travail habituels. C’est un point fort absolu.

Vous l’aurez compris, en fonctions de vos critères, vous vous dirigerez naturellement vers l’un ou l’autre. Avec quelques efforts, un constructeur pourrait facilement passer devant les autres. Lequel des 3 choisiriez vous ? Le HTC le plus agréable à utiliser, le Samsung tout en puissance ou le Motorola capable de tout faire ?

Constructeurs mobiles, Tests de matériel | 8 commentaires

Motorola nous présente sa tablette Xoom

Posté par SOS Blog's Team le Jeudi 6 janvier 2011

L’équipementier télécoms américain Motorola Mobility a présenté mercredi sa première tablette multimédia reposant sur la dernière version du système d’exploitation Android conçu par Google, baptisée Honeycomb (nid d’abeille).

Motorola est l'un des nouveaux acteurs sur le marché des tablettes. (photo: Keystone)

Le patron de Motorola Mobility Sanjay Jha a précisé, lors d’une conférence de presse à la veille de l’ouverture officielle du grand salon de l’électronique grand public (CES) de Las Vegas (Etats-Unis), que Xoom, attendu en magasins avant la fin mars, serait le premier appareil au monde à utiliser Android Honeycomb, conçu d’entrée pour équiper des tablettes multimédias plutôt que pour des téléphones.

«C’est conçu depuis le départ pour une tablette, l’interface utilisateur, toute l’interaction», a déclaré M. Jha, vantant également des capacités multitâches. «Tout cela fait je crois d’Android 3.0 (Honeycomb) sur notre tablette le produit le plus concurrentiel sur le marché».

Le Xoom (prononcé ‘zoom’) tactile est en tous cas l’une des nouveautés les plus attendues parmi les 40 à 100 tablettes qui pourraient être présentées cette semaine, ambitionnant toutes de concurrencer l’iPad d’Apple, lancé avec grand succès en avril.

Caméras intégrées et Flash supporté

Le Xoom, connecté aux réseaux téléphoniques 3G puis, en fin d’année, 4G, a un écran de 10,1 pouce de diagonale (près de 26 cm), d’une taille sensiblement équivalente à l’iPad. A la différence de l’iPad, il est doté d’une caméra au recto et au verso, et de la capacité de visionner des vidéos au format Flash banni par Apple. Il sera vendu aux Etats-Unis par l’opérateur Verizon Wireless.

Cette présentation est intervenue au lendemain de la scission de Motorola Mobility, qui fabrique téléphones et décodeurs, de son ancienne maison mère Mobility Solutions (équipements professionnels).

Cette scission, longtemps retardée, a finalement été réalisée après que la sortie en rafale de téléphones sous Android a mis Motorola Mobility sur la voie de la renaissance.

Actualités | Ajouter un commentaire