Rien ne va plus pour Apple, le Jailbreak est déclaré légal

Posté par SOS Blog's Team le mercredi 28 juillet 2010

C’est la conclusion et le vote des sénateurs américain qui mettent fin au statut illégal du jailbreak aux USA. Jusqu’à présent, la loi Digital Millenium Copyright Act (DMCA) rendait l’action illégale. Cela n’avait jamais empêché les développeurs de la transgresser et leur valait le qualificatif de « Hacker – Pirate« .

Finalement, les sénateurs américains ont considéré que « quand on réalise le jailbreak d’un smartphone afin de rendre le système d’exploitation de ce téléphone interopérable avec une application créée de façon indépendante et non approuvée par le créateur du smartphone ou le concepteur de l’ OS, les modifications qui sont faites dans le seul but d’obtenir cette interopérabilité entre dans le cadre de l’usage légal. »

C’est un coup dur pour Apple qui s’appuyait sur cette loi pour justifier le contrôle total sur l’appareil, les applications et générateur d’argent. Après les soucis de l’iPhone 4, c’est un coup supplémentaire que subit la marque à la pomme et une faille dans son modèle économique.

Cela fait également les choux gras des opérateurs qui se sont associés pour agir contre la suprématie des markets places des constructeurs. La WAC (Wholesales Application community) regroupe des poids lourds tels que Vodafone, Orange, AT&T, China Mobile, NTT, Telefonica, etc. Il pourront donc faire valoir encore plus facilement le droit à imposer leur store en marque propre. Espérons seulement que la diffusion se fera à l’avantage du consommateur plutôt qu’à ajouter de la fragmentation. Ce store sera opérationnel en 2011. Un autre qui pourra tirer son épingle du jeu est Saurik avec Cydia ….

Actualités, Market places | 1 commentaire

Que manque-t-il à l'Android market pour exploser ?

Posté par SOS Blog's Team le lundi 1 février 2010

android-marketL’iPhone et Apple ont montré la voie des Market places. L’App Store est une réussite indéniable : plus de 100.000 applications pour plus de 75 millions d’appareils (iPhone + iPod Touch) qui génèrent 200 millions de téléchargement par mois et 500 millions de dollars mensuellement. Oui, c’est une réussite ! C’est tellement une réussite que tout le monde veut faire la même chose : Android, Nokia, Microsoft, LG et les opérateurs mobile.

Du coté de Google, l’Android Market ne décolle pas encore. Pourquoi ?

Android est en phase de croissance alors que l’iPhone est en rythme de croisière. Le trafic internet généré par les téléphones Android a crû de 97% au dernier trimestre 2009. Ne dites pas que le nombre d’application est responsable, puisque 18.000 est un chiffre tout à fait honorable. Parmi les 100.000 sur l’App Store combien ne servent à rien, ne sont pas connues, sont mal faites, sont buggées et ne dépasseront jamais les 30 téléchargements ? Essayons de voir pourquoi l’Android Market est encore en retrait…

Vitrine web

Avec une vitrine web, l’Android Market gagnerait énormément en visibilité et convaincrait des clients potentiels avant l’achat du terminal. Sur iTunes, il est possible de de consulter la liste complète des applications accessibles. Si de plus, via le site web, il est possible d’acheter ces mêmes applications avec une synchronisation automatique en « push » sur le téléphone, ce serait extrêmement confortable. Sans cette visibilité, les développeurs génèrent moins de profit et y consacrent moins de temps.

Il existe des vitrines parallèles direz vous. Androlib.com en est une excellente illustration. Cette vitrine n’aura toutefois jamais le même impact que celle que Google puisse réaliser.

Vitrine Mobile

L’application Market embarquée sur tous les téléphones ayant l’expérience Google rempli bien sa fonction. Il lui manque toutefois quelques petits éléments. Le premier est l’accès plus simples aux catégories. Elles sont cachée derrière « Applications » et « Jeux ». C’est moins direct que chez Apple où les jeux sont dans une simple catégorie.

L‘aspect visuel est aussi à encore parfaire. Même sur la toute dernière version (Android 2.1), il manque de rigueur : mots trop longs qui reviennent à la ligne sur 1 ou 2 lettre pour l’interface, manque d’illustration (la liste des catégories est ennuyeuse), mise en page de la page de l’application trop simpliste. Cela manque de sexy

Enfin, il serait bon de prévoir un peu plus de place pour que les développeurs puissent décrire leur application et indiquer les langues disponibles. Des filtres de recherche plus élaborés pourraient donner aussi plus de d’efficacité.

Google Checkout

Ceux qui ont utilisé l’Android Market l’ont remarqué, la monnaie dans laquelle une application voit son prix exprimé est celle du pays d’origine du développeur. C’est un énorme frein à l’achat car, dès lors, la plupart des utilisateurs se demandent quel est le prix dans leur monnaie et quel seront les frais bancaires associés. En adaptant l’interface au pays de l’utilisateur avec sa monnaie, la clarté y gagnera, les ventes progresseront.

Google Checkout est ouvert sur un nombre limité de pays (8 pays), ce qui limite fortement l’exposition des applications payantes dans les autres pays. L’ouverture de Checkout ne correspond pas du tout à la couverture mondiale d’Android. Pourquoi nos voisins Belges et Suisses ne peuvent profiter des applications payantes ? Les téléphones Android sont vendus mondialement, l’Android Market doit être ouvert mondialement.

Ce point est primordial pour les développeurs et la croissance de la communauté Android !

Codes promo

Apple a mis du temps à s’y mettre et avec un mode de fonctionnement contestable (USA only). Pour promouvoir une application, le développeur Android n’a quasi pas d’autre choix que de fournir son application aux testeur des blogs. Cela représente un risque pour certains de voir leur application atterrir sur le web. Le code promo faciliterait énormément la vie de ces développeurs et permettrait de donner plus de visibilité à leur travail.

Les autres méthodes sont en général une source de travail supplémentaire conséquente : version spécifique à développer et maintenir en parallèle.

Une fois ces éléments comblés, il n’y a aucune raison pour que l’Android Market ne soit pas un moteur de croissance pour le système Android lui même. Ce sont des lacunes à combler au plus vite surtout en voyant le nombre de téléphones embarquant Android prévus pour 2010.

via ustwo

Actualités, Marketing mobile | 9 commentaires

La WebStation Camangi fonctionne sur Android

Posté par SOS Blog's Team le jeudi 26 novembre 2009

webstationUn nouveau MID sur Android fait surface. Il s’agit de la WebStation de Camangi. Ce n’est guerre étonnant et illustre encore un peu plus l’engouement des constructeurs électroniques en tout genre pour le système Android.

Le terminal fonctionne sur une plateforme matérielle Marvell 624 MHz, embarque un écran tactile de 7″ WVGA (même taille que le premier eeePC) et l’ensemble des éléments nécessaires à en fdaire un MID : Wi-Fi, mémoire extensible, connectique USB… Le cotré dommage est la nécéssité d’utiliser un stylet du fait de la technologie touchscreen intégrée.

Autre élément important, à l’instar d’Archos, Camangi propose son store indépendant de l’Android Market. Camangi Market propose déjà un panel d’application, certes réduit (12 à ce jour). C’est étonnant car Android supporte maintenant les résolution WVGA et c’est se priver de l’effet de levier du Store officiel et par voie de conséquence, réduire l’attrait pour l’appareil pour les consommateurs.

Pour le moment il n’est distribué qu’aux USA à un prix non encore défini.

Actualités, Constructeurs mobiles | Ajouter un commentaire

Bouygues ouvre Mon Espace Appli

Posté par SOS Blog's Team le mercredi 25 novembre 2009

BouyguesPour céder à la mouvance des App Stores, Bouygues propose le sien. Mon Espace Appli est officiellement ouvert à tous les clients Bouygues Télécom. Il regroupe des jeux et applications pour toute plateformes (y compris iPhone et Android). Une sélection d’application est réalisé par l’opérateur qui y propose aussi ses applications exclusives comme Ici-Info.

Le portail est disponible sur le web et sur mobile. Les applications peuvent être payante et dans ce cas sont décomptées du forfait pour ne pas avoir à sortir quelconque moyen de paiement. Un relais est réalisé vers les App Stores officiels lorsque cela est nécessaire. Une vidéo de démonstration est disponible sur le site web.

bouygues-app-store

Via Giiks

Actualités, Market places, Opérateurs mobiles | Ajouter un commentaire

Nokia propose un SDK pour développer sur Maemo

Posté par SOS Blog's Team le mardi 17 novembre 2009

nokia-n900 []Pour ne pas laisser son N900 orphelin et sans applications, Nokia propose désormais un SDK pour développer sur Maemo. Du fait de l’ampleur des markets places, Nokia ne pouvait pas faire autrement. Les applications seront ensuite publiée sur Ovi.

Maemo est un système d’exploitation basé sur Linux pour les tablettes internet de la marque finlandaise. Le SDK est donc compatible sur cette plateforme (avec une préférence pour Debian). Les utilisateur Windows et Mac devront donc migrer pour développeur N900. Certains diront facile, d’autres non.

Au sein du SDK, sont inclus

  • Hildon application framework subsystem.
  • Multimedia subsystem.
  • Connectivity subsystem.
  • Real time communications subsystem.
  • System software subsystem.
  • Core subsystem.
  • Application interfaces.

En téléchargement sur Forum Nokia

Actualités, Systèmes d'exploitation | Ajouter un commentaire

Samsung lance son App Store

Posté par SOS Blog's Team le lundi 31 août 2009

samsung-logoAprès LG, c’est Samsung qui lance son App Store. Il sera disponible le 14 septembre prochain sous le nom SamsungApps.

Cet App Store sera proposé en Angleterre, Italie et en France.  Il sera ouvert tout d’abord au Samsung Player HD (Symbian) et Samsung Player Addict (i900 – Windows Mobile). Le paiement se fera soit par carte bleue ou par la facture opérateur (selon les pays). Au départ, il y aura 300 applications disponible pour ces 2 mobiles au lancement. Ils devraient être rapidement rejoints par d’autres modèles car le système d’exploitation de ceux-ci présente quelques dizaines de modèles au sein de la marque. Pour le moment, rien sur Android n’est annoncé.

Les développeurs auront possibilité de déposer leurs applications sur un site dédié : seller.samsungapps.com. L’inscription coute 1 $US.

Comme pour LG, le doute sur la pertinence est permise. Bientôt les opérateurs entreront aussi dans la danse. Certains y verrons les bienfaits de la libre concurrence, j’y vois une cacophonie pour « faire comme Apple ». Certes le marché est prometteur et potentiellement juteux, mais du point de vue utilisateur et développeur indépendant, ce sera une véritable parcours du combattant. Où trouver ou déposer telle ou telle application ? Pourquoi acheter sur l’Ovi Sore plutôt que sur le Samsung App Store, sur OneApp (Microsoft) ou sur Android Market ? En ajoutant à cette combinatoire les stores des opérateurs, les cartes sont forcément brouillées. Toutefois, au regard de ce que fait SFR, leur ApplicationStore liste des applications Android et envoie un lien Market par SMS. C’est là un bon point.

Market places | 2 commentaires

LG Application Store

Posté par SOS Blog's Team le mardi 14 juillet 2009

LG vient d’ouvrir son Application Store en Australie. Le premier pour la marque qui suit les éclaireurs du marché que sont Apple, Google, Blackberry, Nokia et bientôt Microsoft.

Ce market place propose via son interface web toute une série d’applications triées par catégories (environ 1000). Elles sont toutes prévue pour fonctionner sur Windows Mobile et 2 téléphones de la marque embarquant cet OS : le KS20 qui est maintenant vieillissant et le prochain GM730. Le store s’ouvrira aussi prochainement dans 24 pays.

Autant les noms cités ci-dessus éditent un système d’exploitation et ont une véritable raison de proposer un Application Store centralisé, autant l’initiative de LG, comme d’autres (SFR, ou tous les opérateurs), n’ont pas de réel plus-value pour l’utilisateur. En effet, LG et les autres ne sont pas les seuls à proposer des terminaux sur Windows Mobile, Symbian ou Android. Par conséquent, proposer ce type de store rendra certes les applications plus visibles mais apportera aussi beaucoup de confusion puisque les catalogues ne seront jamais alignés. Ce sera aussi l’occasion de négocier des exclusivités au détriment des consommateurs.

Le seul moyen de sortir par le haut et d’apporter un vrai avantage est de devenir un concurrent de Handango et de se servir d’un Application Store toute plateforme comme d’une mise en lumière supplémentaire de la marque sans discrimination. Espérons le, Cela ne me gênerait pas d’acheter une application pour un Nokia ou un HTC sur l’App Store LG !

Market places | Ajouter un commentaire

Handango InHand : une market place tierce pour androïd

Posté par SOS Blog's Team le vendredi 22 mai 2009

handangoAlors que l’Androïd Market vient d’ouvrir l’accès français aux applications payantes, un joker vient d’apparaître. Handango InHand vient de faire son apparition. Handango n’est plus à présenter tant il fait office depuis plusieurs années de Market Place incontournable pour les smartphones de tout poils (Symbian, Windows Mobile, Blackberry, Palm).

Handango s’est intéressé à Androïd lorsque la soumission d’application payante n’était pas encore possible sur l’Androïd Market. Certains développeurs ne voulant pas proposer gratuitement leur travail se sont alors tourné vers cette plateforme. Depuis, la donne a un peu changé et les applications apparaissent simultanément sur les 2 supports. Il en résulte pour Handango un manque à gagner tellement il est plus simple d’aller sur l’Androïd Market depuis son mobile. Pour palier ce souci, Handango propose InHand pour offrir la même souplesse. Le seul désavantage de cette application : devoir payer via le site web.

L’Androïd Market voit là un concurrent sérieux apparaitre car des éditeurs aussi sérieux qu’Electronic Art y sont.

inhand_apps

source: Androidguys.com

Market places | Ajouter un commentaire

BlackBerry App World ouvre ses portes (MAJ)

Posté par SOS Blog's Team le mercredi 1 avril 2009

appworld_download_page

Les portes du BlackBerry App World viennent d’ouvrir. L’application est disponible en téléchargement pour votre mobile. Une fois installée, vous aurez accès à l’univers des applications proposées par RIM.

Le paiement se fait via Paypal et vous devez pour être aux Etats-Unis, au Canada ou en Angleterre pour y accéder. La France devrait arriver bientôt.

Pour rappel les applications pourront être disponibles entre 0 et 795€ et les premiers paliers payants seront situés entre 2,75 et 9,09€.

Mise à jour : CrackBerry porpose également son CrackBerry App Store. L’application disponible directement sur le terminal, dispose de 700 applications et 1250 thèmes. Le paiment se fait là aussi via Paypal.

De son coté, Mobihand propose aussi un magasin en ligne avec quelques 5.000 titres au catalogue (soit une bonne longueur d’avance). Mobihand ne se limite toutefois pas à Blackberry puisque Palm, Windows Mobile,Symbian, Androïd et iPhone sont aussi couverts – le mode de distribution n’est pas spécifié pour ces 2 derniers. Toutefois, contrairement à Blackberry, aucune application de magasin virtuel n’est disponible pour Mobihand. C’est là le gros manque.

BerryStore propose aussi une offre similaire.

Le bal des Market places et totalement lancé.

MAJ via Belgique Mobiles et Mobinaute

Constructeurs mobiles, Market places | Ajouter un commentaire

L'Apple store concurrencé par Cydia store

Posté par SOS Blog's Team le lundi 9 mars 2009

Au dernier MWC de Barcelone, les annonces d’applications store sont arrivées en masse. Tous proposent ou vont proposer un système équivalent à la grande réussite d’Apple. Presse-citron.net le résume bien. Blackberry, Microsoft, Nokia, Palm, se lancent… C’est de plus sans compter les opérateurs qui préparent eux aussi une variante qui se voudra elle multi-plateforme.

Il n’y a pas que les grands noms qui s’y intéressent. Jay Freeman, aussi. Il est le concepteur du logiciel Cydia qui s’installe sur les iPhones dévérouillés. Il permet d’installer toutes les applications qui ne sont pas dans le circuit officiel de l’Apple Store. Certaines n’y sont pas pour des raisons de compatibilités avec les règles d’Apple, d’autres après avoir été rejetées ou encore par simple choix du développeur.

Jay Freeman, 27 ans, étudiant à l’université de Santa Clara, vient d’ouvrir le Cydia Store. Ayant vu le succès de la boutique en ligne Apple et la crainte des développeurs à s’y faire refouler malgré des heures de travail, il leur propose une solution alternative sur le même modèle. Un partage des recettes à un niveau de 70% / 30% est aussi en vigueur. Avec plus de 1,7 millions de copies de son logiciel Cydia, c’est autant de téléphones susceptibles de devenir client. Il taille dans le gâteau d’Apple.

De son coté, comme le rappelle le Wall Street Journal, Apple considère que le déverrouillage de son téléphone est illégal et se réserve le droit d’actions en justice. Même si rien n’a été fait jusque là, le Cydia Store est une attaque directe contre Apple qui devrait donner du travail aux cabinets d’avocats.

cydiastore2 cydiastore3

Applications mobiles | Ajouter un commentaire