4ème licence mobile en France : qu'en attendez vous ?

Posté par SOS Blog's Team le lundi 19 octobre 2009

licence42Cela fait un moment que l’on en parle. Il reste quelques jours aux candidats pour boucler leurs dossiers. Nous avions proposé une liste de prétendants potentiels dont certains se sont désistés, d’autres sont toujours en lisse.

Vous l’aurez probablement remarqué, le dossier est extrêmement politique avec des plaintes au niveau Européen, des avis publics de notre administration, etc… Après tout, une 4ème licence mobile aura un impact sur nous, sur vous. Je propose donc à travers ce billet à chacun de s’exprimer : Qu’attendez vous de ce nouvel entrant (quel qu’il soit) ?

Quelques pistes de réflexion… Qu’attendez vous …

– Du modèle économique et offre tarifaires ?

– Des choix technologiques ?

– De la couverture nationale ?

– Des offres de services associés ?

– Des appareils proposés (avec ou sans subvention) ?

C’est à vous !

Futur du mobile | Ajouter un commentaire

Quel acteur pour la 4ème licence 3G en France ?

Posté par SOS Blog's Team le mardi 11 août 2009

licence42Nous en parlions dernièrement, l’appel a candidature a été lancé il y a 10 jours. Parmi les acteurs identifiés, annoncés devrions nous dire, il y a Free, Kertel, Virgin Mobile en association avec Numéricable, Orascom, Hutchison et Bolloré.

Le marché actuel, comme le souligne ServicesMobiles, est en état de mort clinique pour les MVNO qui subissent la loi des 3 grands. Il n’est pas possible pour eux de proposer une offre claire et comprise de tous du fait des pratiques imposées. Les services tarification des opérateurs ont d’ailleurs pour mission de rendre les offres incomparables entre les différents acteurs pour que le client final ne s’y retrouve pas. Libre concurrence dites vous ? Il le font en partie parce qu’ils ne savent pas où ils veulent aller et préfèrent continuer percevoir des redevances téléphoniques élevées à moindre effort. Il est temps de donner un coup de pied dans cette fourmilière française (second pays le plus cher d’Europe) et de s’inspirer de ce qui se fait ailleurs, en Angleterre par exemple (comparez seulement les tarifs SFR et Vodafone UK qui sont dans le même groupe).

Essayons de regarder ce que les candidat déclarés peuvent apporter et comment. Il peut aussi y avoir des surprises avec un invité de dernière minute. Ce ne serait pas étonnant, mais relève pour le moment pure de la conjecture.

Bolloré tout d’abord. C’est un groupe qui assure 84% de son activité dans le transport et la logistique. Ils gèrent un certain nombre de ports en Afrique par exemple. Le groupe est présent dans les média (Direct 8 ) et la communication à hauteur de 6% de son activité. La 4ème licence 3G est donc vraisemblablement pour ce groupe une voie vers la diversification mais sans enjeux majeur puisque ce n’est pas son activité principale. Neteco laisse toutefois entendre que son entrée pourrait être en association avec Iliad pour donner plus de chance à Free. Seul, le groupe apportera probablement peu par une politique (trop) prudente. En association avec Xavier Niel, il peut y avoir de belle étincelles.

Hutchison Whampoa est un groupe de téléphonie mobile, connu sous les marques H3G ou 3 présent dans 10 pays dont 6 pays européens. C’est donc un candidat sérieux qui a une politique assez ouverte et autorisent par exemple l’utilisation de la VoIP (Skype). Il restera toutefois dans un modèle relativement classique même si les changements pourraient arriver en douceur mais avec certitude. Les pays où est implanté H3G en Europe pratiquent des prix de minimum 30% inférieur à la France. Candidat intéressant donc.

Orascom est un groupe qui ressemble un peu à Bolloré par sa diversification. Il est toutefois déjà opérateur télécom très implanté en Afrique (70% de son activité télécom). En croissance forte en Europe (Rachat de Wind en Italie, tentative de rachat de Bouygues Telecom, …) le groupe montre un intérêt réel pour cette licence. Elle permettrait une entrée plus simple que le rachat d’un opérateur existant. Toutefois, la stratégie est de faire grossir le groupe, pas d’apporter de l’innovation. Le client verra peu la différence même si Orascom s’associe à un opérateur européen déjà existant.

Numéricable avait été candidat lors du premier appel. Ils ont abandonné du fait d’un prix d’entré trop élevé alors. En s’associant avec Virgin Mobile, ils acquièrent un « parc » client de 1,2 million d’individus. Avec l’équipementier chinois ZTE, ils déploient à moindre coût pour appliquer un modèle identique à l’actuel car Virgin n’est pas encore à l’équilibre financier seulement prévu pour 2010. Ce partenariat n’apportera rien de nouveau aux abonnés. De plus, l’industrie française est laissée pour compte car ZTE ne laissera pas de part du gâteau des équipements.

Kertel est probablement la candidature la plus exotique. En effet, la société semble bien frêle financièrement pour supporter les coûts de licence et le déploiement de du réseau ensuite. Sans des alliances fortes, il y a peu d’espoir de voir quelque chose d’innovant là. Les surprises arrivent parfois.

Enfin, Free, candidat déclaré, proclamé, attendu. Xavier Niel « rêve de cette licence tous les matins en se rasant ». Il rêve en fait de reproduire le coup de la Freebox sur le mobile comme le laisse entrevoir son interview sur Challenge.fr. Il est capable d’une offre innovante et surtout agressive qui obligerait les opérateurs actuels à se remettre profondément en cause pour assumer un peu plus le rôle, de plus en plus flagrant, de « fournisseur de tuyau » vers lequel les dirige l’essor de l’internet mobile. Une offre totalement intégrée avec un tarif unique en tout illimité rendrait encore plus croustillant le slogan « il a Free, il a tout compris » (pour ceux qui ne l’ont pas remarqué, la seconde partie du slogan a 2 niveaux de lecture). Le trublion Niel apporterait probablement beaucoup de neuf et se remettrait en position d’aiguillon d’Orange et SFR avec une capacité d’offre comparable (internet, téléphonie mobile, téléphonie fixe). D’ailleurs si Xavier Niel lit ces lignes, nous avons quelques idées à partager pour une future Freebox mobile.

Bref, Free semble très motivé, Hutchison est un candidat très sérieux, Orascom capable de faire la surprise. Attendons le dépôt des dossiers auprès de l’Arcep.

Opérateurs mobiles | 1 commentaire

Vers la 4ème licence 3G

Posté par SOS Blog's Team le samedi 1 août 2009

licence42C’est ce matin qu’a été publié au Journal officiel le décret démarrant l’appel d’offre de la 4ème licence 3G en France. Longtemps attendue et espérée, elle arrive enfin et se divise en deux lots.

L’appel d’offre pour sur une double tranche de 5 Mhz dans la bande de 2100 Mhz pour exploiter un réseau mobile à la norme UMTS et/ou HSxPA. C’est le premier lot réservé à un nouvel entrant. Le prix est de 240 millions d’Euros. Cela parait peu aux opérateurs déjà installés car ils ont chacun payé 619 millions d’Euros mais pour une bande de fréquence 3 fois plus large. Ils auront d’ailleurs vite fait de passer déposer quelques dossiers au tribunal administratif pour ralentir encore la procédure et de demander à Corinne Erhel (voir la vidéo) d’intervenir à nouveau.

L’appel d’offre donne jusqu’au 29 Octobre 2009 pour déposer les dossiers de candidature. A l’heure actuelle Free n’est pas le seul à avoir laissé entendre qu’il était intéressé. En effet, les candidats potentiels sont Free, Kertel, Virgin Mobile en association avec Numéricable, Orascom, Hutchinson et Bolloré. Le verdict sera rendu en Juin 2010 pour un début d’activité commerciale prévue vraisemblablement au second semestre 2011.

Un second lot sera ouvert aux candidatures à l’issue de la nomination (ou non) du titulaire du lot 1. Le lot concernera les fréquences restantes et sera ouvert potentiellement à tous.

Maintenant que l’appel d’offre est effectivement lancé, les opérateurs actuels (Bouygues, Orange et SFR) vont probablement roder leurs offres pour faire face à une nouvelle concurrence. Accusés plusieurs fois d’entente illicite, ils vont probablement anticiper un peu le lancement commercial du nouveau réseau pour proposer des offres plus agressives. Il suffit de comparer ce qu’offrent les opérateurs anglais par rapport aux français : c’est aussi différent que le jour et la nuit.

Mais le tout n’est pas d’avoir la licence, il faudra aussi construire le réseau. Si le gagnant est un opérateur internet déjà bien implanté, nous devrions potentiellement voir l’arrivée de Femtocells pour couvrir une zone plus large du territoire à moindre coût. De grosses infrastructures seront aussi nécessaires. Espérons qu’Alcatel aura une part du gâteau sans se faire doubler par Nokia, Ericsson ou encore Huawei avec une offre concurrentielle et agressive.

Opérateurs mobiles | 2 commentaires