Sony Ericsson, Quelle stratégie mobile ?

Posté par SOS Blog's Team le jeudi 29 octobre 2009

sony_ericsson_logo

Cela ne vous a pas échappé, Sony Ericsson redevient actif que la scène mobile. Alors que nous les disions au bord de la faillite en mai dernier, il est intéressant d’observer comment la société rebondit.

La première chose que nous pouvons affirmer : ils se positionnent en très haut de gamme. Par exemple, le Xperia Rachael sera positionné à un prix hors pack opérateur au delà de 600€ avec des caractéristiques exceptionnelles. Le Satio (550€) est lui aussi positionné en haut de gamme sur le segment Symbian. Le Xperia X2 (680 €) est aussi en haut de gamme des terminaux Windows Mobile. Quelques terminaux java entièrement tactiles seront aussi proposé sur ce segment en mode convergeant avec les Playstations.

Bref, Sony Ericsson privilégie donc les personnes à forts revenus et adresse tous les types d’OS contrairement à Motorola qui se concentre sur Android uniquement.

Pourquoi ne pas avoir rationalisé les plateformes mobile smartphone ? Il semble par exemple que Symbian soit incontournable pour vendre des mobiles aux opérateurs. En effets, les cahiers de spécifications qu’ils distribuent aux constructeurs ne se sont pas encore adaptés à des plateformes comme Android. Pour générer du volume, il est donc clair que c’est l’opérateur qu’il faut d’abord convaincre du fait de leur rôle prédicateur fort. Dans le même temps, passer à coté d’Android est impossible pour un grand constructeur multi plateforme. Windows Mobile n’ayant pas dit son dernier mot, n’est pas encore temps de l’abandonner.

Sony Ericsson, du fait de son placement, sera donc sur un marché à volumes plus faibles mais à fortes marges. Le segment des smartphones a observé de la croissance alors même que l’ensemble du marché mobile était en forte décroissance. Il s’agit donc d’un pari pour Sony Ericsson qui fait obligatoirement penser à Apple lors du début de l’iPhone. Il leur manque seulement la dimension communautaire passionnée de la marque à la pomme.

Constructeurs mobiles | 2 commentaires