Le smartphone, le PC de demain ?

Posté par SOS Blog's Team le mardi 14 juin 2011

Les derniers appareils arrivant sur le marché le laissent penser. Depuis l’apparition des processeurs double cœur et des tablettes la fonctionnalité est de plus en plus flagrante. Les 2 acteurs les plus importants dans cette mutation sont Asus et Motorola.

Asus d’abord. Ils ont présenté il y a quelques temps l’Eee Pad Transformer. Le nom a été choisi avec soin. Vous avez d’abord une tablette qui, à l’aide d’un dock, se transforme en laptop (ou netbook pour être précis). Cela prend en compte deux choses : les tablettes seules ne suffisent pas et 2 appareils pour un usage proche, c’est trop. Je me souviens de mon iPad qui est longtemps resté sur le  meuble car je ne pouvais pas m’en servir comme je le souhaitais pour des tâches plus longues. Doté de ce dock, le clavier physique et le trackpad en font un outil de travail bien plus sérieux. Dans un esprit légèrement différent, le Padfone transforme un smartphone en tablette.

Motorola est lui plus impressionnant encore. Son dernier vaisseau amiral, l’Atrix, propose beaucoup d’usages différents tous basés sur un smartphone. Le dock multimédia en fait une solution multimédia complète branchée à la TV ou un ordinateur allégé dans le mode Webtop. C’est là la force du système. Vous rentrez à la maison, mettez le mobile en charge sur le dock et il devient un outil du salon pour consulter vos sites préférés, facebook, ou autre … en écoutant de la musique, confortablement assis dans le canapé (voir la photo ci-dessus – Cliquez pour agrandir). De plus, utilisant la TV, toute la famille en profite. Une soirée Youtube quand il n’y a rien à la TV ???

Vous en voulez plus ? le lapdock transforme l’Atrix en laptop. Vous y retrouvez l’interface Webtop de la marque et accéder à des ressources en ligne Office365 ou Google Docs. Le clavier et la souris vous donnent là tous les outils de productivité nécessaires. Pour aller encore plus loin, le téléphone embarque un client Citrix XenDesktop. Cela permet d’accéder à son bureau virtuel et de profiter à distance de toute la puissance d’un PC de bureau ou d’un serveur pour effectuer des tâches lourdes. Imaginez modifier une base Access depuis votre mobile branché à son lapdock. C’était inimaginable pour le grand public il y a seulement 1 an.

Un tournant de la mobilité apparaît. Il sera probablement rapide. Imaginez vous arriver le matin au bureau, simplement brancher votre mobile sur le dock pour commencer à travailler. Un appel ? L’oreillette Bluetooth permet de répondre et même de s’isoler un peu. Le soir en rentrant, votre outil de travail devient ludique… Le mobile est depuis longtemps au centre de votre vie personnelle. Il agrégera complétement privé et professionnel dans peu de temps.

Actualités, Futur du mobile | 2 commentaires

Asus présentait hier la gamme Eee Pad

Posté par SOS Blog's Team le mercredi 27 avril 2011

Asus présentait hier la gamme Eee Pad fonctionnant sous Android à travers l’Eee Pad Transformer, l’Eee Pad Slider et l’Eee Pad MeMO. Elles ont respectivement une taille de 10 et 7 pouces. Ces 3 tablettes seront disponible sur le marché en 2011 dont la première dès le 6 juin en France.

D’une manière générale, Asus se différencie de la concurrence avec des produits pratiques et originaux. Pour combler le vide entre les tablettes dont les ventes démarrent et les netbooks en déclin. Les deux plus grandes tablettes proposent un clavier pour améliorer la productivité. Les 3 produits utilisent Android 3.0 Honeycomb. Tous les appareils ont deux versions : Wi-Fi et 3G. Cette dernière est réservée aux opérateurs et donc nécessitera un abonnement supplémentaire. C’est dommage de répéter l’erreur de Samsung avec la Galaxy Tab. Coté mémoire, 2 variantes disponibles en 16 et 32 Go embarqués extensibles via micro SD.

La première présentée est l’Eee Pad Transformer. Son nom vient du fait qu’elle présente en option un clavier qui lui permet de se transformer en netbook et d’ajouter par la même occasion de la connectivité supplémentaire et une batterie additionnelle pour atteindre 16 heures d’autonomie. Sans le clavier, vous avez donc une tablette, avec celui-ci vous avez un netbook. Un seul appareil permet donc deux usages. L’appareil embarque un processeur NVidia Tegra 2 1GHz sous un écran de 10,1 pouce IPS 1280×800 px. L’appareil embarque 2 caméras 5 Mpx et 1.2 Mpx et une connectique complète en dehors du clavier : jack 3,5, port mini HDMI, micro SD. C’est cette tablette qui sera disponible dès le 6 juin en France. Elle sera à partir de 399€ en version Wi-Fi / 16 Go sans les accessoires.

La seconde tablette est l’Eee Pad Slider. De taille et de caractéristiques techniques identique à l’Eee Pad Transfromer, elle intègre le clavier sous la forme d’un slide basculant non détachable. L’appareil perd donc un peu autonomie (une seule batterie) mais évite d’avoir une tablette en 2 morceaux perpétuellement. En contrepartie, vous avez un poids maitrisé avec « seulement » 886g. Elle arrivera au mois d’Octobre 2011 et devrait se placer autour de 499€ pour la version 16 Go / Wi-Fi.

La dernière tablette est l’Eee Pad MeMO sur un format de 7 pouces. Processeur est ici un double cœur Qualcomm MSM8260 cadencé à 1.2 GHz. L’écran LCD IPS propose une résolution de 1024×600 px. Cette tablette est beaucoup plus orientée sur la mobilité. L’appareil est léger avec seulement 395g. Comme ses grandes sœurs, elle propose un équipement multimédia complet avec une double caméra (5Mpx et 1.2 Mpx), port HDMI et surtout un port USB hôte. Accompagnée d’un accessoire optionnel MeMIC, les appels voix et les SMS sont gérés via une petite « télécommande ». C’est plus simple que le traditionnel kit piéton filaire. Cette tablette sera disponible en Octobre 2011 pour environ 499€.

Tous les appareils sont accompagnés des services MyCloud (500 Go de stockage en ligne) et MyNet (DLNA).

Merci à Julien d’avoir partagé quelques photos

Actualités, Constructeurs mobiles | Ajouter un commentaire