La guerre des brevets fait 2 morts aux USA

Posté par SOS Blog's Team le lundi 21 mai 2012

Titre certes provocateur, mais qui témoigne de la violence des coups entre ces les leaders du secteur. Tout le monde se souvient des tablettes Samsung interdites de vente en Allemagne. C’est aux USA que cela intervient désormais. HTC et Motorola viennent chacun de recevoir un dur coup des tribunaux. Lire la suite

Actualités | 1 commentaire

Samsung passe devant Apple en volume de terminaux

Posté par SOS Blog's Team le jeudi 20 octobre 2011

Pour la première fois depuis le lancement de l’iPhone en 2007, Samsung serait passé devant Apple en termes de volume livrés au dernier trimestre. La marque coréenne aurait livré environ 20 millions de smartphones selon le Wall Street Journal. Apple en a livré 17,1 millions. Nokia, quant à lui, a vertigineusement chuté à 16,8 millions (27 millions l’année précédente).

Certain diront que la raison est l’attente liées au nouvel iPhone. Certes mais tout ce qui est vendu à un instant T prend la place de ceux qui ne sont pas disponibles. Les places sont chères et voilà pourquoi les actions judiciaires démarrent dans tous les sens…

Actualités | Ajouter un commentaire

iPhone 4S, vers un nouveau flop antenne ?

Posté par SOS Blog's Team le dimanche 16 octobre 2011

Vous vous souvenez peut-être du problème d’antenne rencontré par l’iPhone 4 lors de sa sortie. Il était possible de déconnecter du réseau selon la manière dont il était tenu. Les antennes et la connexion au réseau est un problème récurrent. Souvenez vous lors de la sortie en 2007, pour ceux qui l’avaient acheté aux USA, le réseau SFR avait des soucis avec les iPhones connectés sur les antennes Nokia.

L’iPhone 4S a été présenté avec 2 antennes gérées de manière « révolutionnaire » pour que le smartphone d’Apple ait la meilleure connectivité du marché. C’est bien mais … SOSiPhone relève encore des problèmes avec les antennes révolutionnaires. L’appareil quitte parfois le réseau sans raison apparente. Le seul moyen de retrouver le réseau est alors de le redémarrer. Pour un jouet à plus de 600€, cela coince. De plus, la possibilité de désactiver la 3G au profit des réseaux 2G / Edge n’est plus possible. C’est un point très gênant.

La possibilité de forcer un appareil en Edge est importante pour les services de support des opérateurs. Dans les zones en limite de couverture 3G, cela améliore largement la connexion au réseau et la fonction primaire – le téléphone – est alors assurée. L’iPhone est connu pour faire partie des appareils gérant le moins bien le basculement d’une norme réseau à une autre. Cela se confirme encore une fois et c’est sans prendre en compte les problèmes de re-connexion au réseau en situation de roaming (parfois 24h avant de reprendre ses esprits).

Apple fait de bons produits … pour les ultra-urbains, sédentaires qui vivent en vue directe d’une antenne. La société a juste oublié qu’il existe une forte disparité dans les réseaux radio et qu’un iPhone est censé être mobile.

Actualités | 8 commentaires

Samsung demande à la justice d’interdire les ventes d’iPhone 4S

Posté par SOS Blog's Team le mercredi 5 octobre 2011

Alors que jusqu’à présent c’est Apple qui s’est attaqué aux produits Samsung, aujourd’hui c’est l’inverse. Samsung vient de déposer une plainte devant les tribunaux parisiens et milanais pour violation de brevet et interdire les ventes d’iPhone 4S. La technologie ciblée est appelée WCDMA qui est à la base de fonctionnement des réseaux 3G. Sans cette technologie, l’iPhone ne peut se connecter correctement aux réseaux des opérateurs. Etant intégrée au niveau électronique, elle ne peut pas être supprimée. De fait, si la justice juge la plainte recevable, c’est assez gênant.

Là où il n’est pas étonnant de voir Samsung réagir de la sorte, c’est plus étonnant que la plainte ne soit déposée qu’à Paris et Milan. Pourquoi pas aux USA ou encore ailleurs dans le monde ?  A ce jeu, la guéguerre peut durer longtemps. Si HTC s’y met aussi, les choses deviendront vite compliquées pour Apple.

Source : Samsung

Constructeurs mobiles | 1 commentaire

iPhone 4S, une mise à niveau par rapport à la concurrence …

Posté par SOS Blog's Team le mercredi 5 octobre 2011

L’iPhone, souvent décrit comme le meilleur téléphone actuel par le grand public, se trouvait en retrait de la concurrence sur le plan technologique depuis quelques mois. Citons pêle-mêle le processeur double cœur, l’écran amoled +++, les composants NFC, enregistrement vidéo, HSPA+, …

Avec ce nouveau modèle, Apple se remet à niveau pour attendre le prochain. De l’aveu même d’Apple, « Ça repart de plus belle« . Comprenez par là qu’il n’y a pas de grosse nouveautés, justes quelques ajustements. L’iPhone 4S est donc extérieurement le même que le précédent. Il intègre un processeur A5 double cœur dont la fréquence n’est pas précisée – 1 GHz ? L’appareil photo bénéficie d’un capteur de 8 Mpx et bénéficie d’une capacité d’enregistrement vidéo en résolution 1080p. L’écran ne change pas et reste fourni par LG, le fameux Retina de 3,5 pouces. Pour le reste, il s’agit d’améliorations de l’OS.

iOS 5 apportera entre autres l’activation sans ordinateur (exit iTunes), iMessage pour concurrencer BBM et les services tiers équivalents, l’intégration de Twitter, Siri pour la reconnaissance vocale et iCloud pour le stockage de données en ligne.

Cette mouture est donc plus une mise à niveau de l’unique produit téléphonique de la marque qu’une révolution. A voir quelles seront les ventes.

 

Constructeurs mobiles | 1 commentaire

Android passe à l’offensive sur iOS

Posté par SOS Blog's Team le lundi 12 septembre 2011

Alors que tout le monde a en mémoire les attaques diverses d’Apple contre les différents constructeurs utilisant Android, le plus marquant en Europe étant Samsung, la tendance pourrait commencer à s’inverser. HTC vient de déposer deux plaintes contre Apple pour le non respect de 9 brevets. Elles ont été déposées auprès de la court fédérale du Delaware et de l’International Trade Commission

Ces brevets, HTC ne les avait pas il y a encore peu. 4 d’entre eux viennent d’être rachetés à Motorola via Google, 3  à Openwave (société spécialisée l’internet mobile, la messagerie et le multimédia) et 2 à Palm société que HP tente de céder. La communauté Android s’organise donc contre le géant de Cupertino et sa frénésie judiciaire. Les plaintes concernent les produits mobiles d’Apple, les Mac et différents processus de synchronisation.

Apple serait pris à son propre jeu ? Peut-être mais cela ne lève pas le caractère stérile de ces combats.

Via Bloomberg

Actualités, Constructeurs mobiles | Ajouter un commentaire

Samsung / Apple, le feuilleton continue

Posté par SOS Blog's Team le jeudi 25 août 2011

Alors que l’on s’attendait à une décision sur les tablettes, le tribunal européen de La Haye a rendu un avis concernant 3 smartphones du coréen Samsung : le Galaxy S, le Galaxy S II et le Galaxy Ace. Tous les 3 seront interdit à la vente à partir de la mi-octobre. Les tablettes ont, elle, été « blanchies » et ne sont plus concernées.

Les raisons de cette interdiction sont au nombre de 3 : la méthode de déverrouillage par action sur une image (EP 1 964 022 B1), le mode de de gestion de la galerie d’image (EP 2059868 A2) et le multitouch (EP 2 098 948 B1). L’ensemble de ces fonctionnalités ne sont pas liées aux appareils Samsung mais à l’OS donc à Android.

Concrètement, le tribunal a jugé que ces 3 appareils Samsung sous Android 2.3 copiaient de près ou de loin le téléphone phare d’Apple. La marque coréenne a jusqu’au 13 Octobre pour se mettre en conformité et/ou écouler les stocks. Après des changements devraient apparaitre. Les attaques sur le design n’ont pas été retenues, pas plus que celles concernat les tablettes. Cependant, cela ne présage pas des réactions de Samsung qui pourrait aller à l’encontre de la décision pays par pays. Le plus étonnant est que le brevet multi-touch ait été reconnu alors que la technologie existe depuis 1982 et que Jazzmutant l’utilise depuis bien longtemps avec les gestes reprochés à Samsung. Comme quoi les attaques en justice ne sont pas toujours objectives.

Personnellement, je trouve cet acharnement fatiguant… Les tablettes devraient revoir les étals des magasins dans les semaines à venir …

 

L’avis de la court de justice

Actualités | 1 commentaire

Google absorbe Motorola Mobility pour 12,5 milliards de dollars

Posté par SOS Blog's Team le mercredi 17 août 2011

Motorola Mobility devient « Google Mobile Devices Manufacturing – GMDM » – nom inventé – suite au rachat de l’intégralité des actions du constructeur US par Google en Cash. Cette opération représente 12,5 milliards de dollars et beaucoup de changements dans le paysage industriel de la téléphonie mobile.

Google avait toujours dit ne pas vouloir entrer dans le monde industriel et rester dans le logiciel. Cela pose un certain nombre de questions : quel relation par rapport aux autres constructeurs utilisant Android qui deviennent concurrents ? Quelle stratégie par rapport à Apple ? Que deviendra la lignée Nexus ? Les brevets de Motorola (plus de 20.000) serviront à quoi ? La plateforme restera ouverte ?

Motorola, en chiffres, c’est 20.000 enployés. C’est également 24.000 brevets dans la téléphonie mobile (souvenez vous des premiers Startac), 29% de parts de marché aux USA et des pertes financières énormes. Comme le souligne MG Siegler, ce rachat n’a pas de sens mathématique car les risques sont trop importants. Les chances de réussite géniale sont là, mais il est aussi possible de tout perdre. Les contraintes du monde industriel ne sont pas celle du monde logiciel. Pour Google c’est totalement nouveau.

En même temps, Google n’avait pas vraiment le choix. Depuis le rachat des brevets Nortel par Apple et Microsoft, la menace sur Android était réelle. Microsoft lorgnait aussi sur les brevets Motorola. Si cela avait abouti, le niveau d’alerte DEFCON 1 aurait été quasiment atteint. De fait, il aurait été très difficile pour Google et ses partenaires de survivre aux coûts engendrés par le paiement des licences induites. Tout le monde s’accorde à dire que ce rachat est d’abord pour la sauvegarde du système afin de ré-équilibrer les forces en présence. C’est d’ailleurs le seul mot qui est audible de la part des partenaires industriels. Pourquoi alors ne pas avoir acheté que les brevets ? Difficile à dire sans être dans la confession. Les hypothèses sont larges.

La première hypothèse est de profiter de ce rachat pour affiner l’adéquation entre matériel et logiciel comme le fait Apple et ainsi mieux concurrencer l’iPhone en termes de qualité perçue et d’image. j’entends déjà dire « oui mais les parts de marchés Android sont supérieure« . C’est certes vrai. Toutefois qui a entendu M. et Mme Lambda critiquer l’iPhone ? Qui a entendu M. et Mme Lambda critiquer les terminaux Android d’entrée de gamme de Samsung, LG ou HTC ? Ces personnes disent souvent « c’est un bon téléphone, mais cela ne vaut pas un iPhone …« . Et cette image est importante pour prospérer.

La seconde hypothèse concerne la gamme Nexus et les interfaces des constructeurs. Malgré l’échec commercial du premier et le succès mitigé du second à grand renforts publicitaires de Samsung, la gamme Nexus n’a pas rencontré son public. Seuls les technophiles ont répondu présent. Avec un outil industriel complet, Google augmente son contrôle potentiel sur la conception de ces appareils et peut monter fortement en gamme. On en revient à l’adéquation matériel / logiciel cher à Apple. Microsoft, sans le dire va aussi dans cette direction avec Nokia tandis que HP fait de même avec webOS.

De même, les interfaces de types Sense, Touchwizz, LG S-Class, SE UXP devront probablement se simplifier pour ne pas être un frein aux mises à jour. Actuellement, le principal effort des constructeurs dans les mises à jour est le portage de leur interface maison. Notons toutefois qu’elles intègrent souvent plus de fonctionnalités que celle de Google. Un de mes amis dit toujours « Le mieux est l’ennemi du bien…« . Cette seconde hypothèse ne justifie pas du tout le rachat à elle seule. Un bon gros contrat exclusif en mode OEM aurait suffit. Difficile à dire donc.

Quel sera le comportement des partenaires comme HTC, Samsung, LG, Sony Ericsson… ? La plupart d’entre eux ne peuvent à court terme revenir en arrière. Les investissements sont trop lourds, Windows phone 7 n’a pas encore fait ses preuves, Bada n’atteint pas le niveau fonctionnel requis, les écosystèmes de développeurs sont peu présents. Mais de partenaire, Google devient concurrent. Cela doit faire grincer beaucoup de dents et modifiera de manière profonde les modes de partenariat. D’un autre coté, ces mêmes partenaires qui proposent les mises à jour de manière assez variée seront probablement obligés d’emboiter le pas de Google pour ne pas décevoir leurs clients respectifs.

L’ouverture de la plateforme, si souvent admirée dans les milieux autorisés, est aussi en question. La fermer condamne l’écosystème. Ce n’est donc pas envisageable. Concurrencer les autres constructeurs reste possible mais plus compliqué. Il faudra alors se différencier sur les services et les accessoires. C’est peu suffisant. La création d’une seconde branche de code est aussi problématique car cassera les compatibilités avec le temps et donc l’écosystème. La stratégie dans ce sens devra être fine. Comment se différencier sans casser le beau jouet ?

Le rachat de Motorola par Google sauvegarde clairement Android à court terme avec ses partenaires technologiques. A moyen terme, cela dopera probablement la montée en gamme des différents constructeurs qui se livreront à une jolie course. Toutefois, cela va modifier profondément le paysage mobile à long terme. Le rachat peut être un aller simple au 7ème ciel ou à 6 pieds sous terre. Dans les deux cas, l’impact sera fort. Les prochains mouvement sur l’échiquier mondial seront peut-être l’annonce de l’intégration de Nokia par Microsoft ou le rapprochement fort de certains constructeurs « indépendants ». Une seule chose est certaine, la guerre sera froide et il y aura des dommages collatéraux.

 

Actualités, Systèmes d'exploitation | 2 commentaires

Apple bloque le Galaxy Tab 10.1 de Samsung en Europe

Posté par SOS Blog's Team le mardi 9 août 2011

Après avoir obtenu un blocage du Galaxy Tab en Australie, voilà une nouvelle victoire, du moins temporaire, de Cupertino pour contrer une invasion sur ses plates bandes d’une tablette très réussie et qui tourne sous Android et de marque Samsung.

L’Union Européenne, à travers une décision allemande, confirme par un jugement que la tablette de Samsung doit être interdite à la vente tant que le dossier n’a pas été jugé.

Actuellement il faudra aller aux Pays Bas pour trouver la Galaxy Tab 10.1. C’est encore le seul pays qui fait exception pour des raisons de législation spécifique en matière de concurrence et de copie, mais Apple n’a pas dit son dernier mot et a aussi déposé une plainte dans ce pays. Demain Le Galaxy Tab 10.1 sera peut être introuvable ou du moins « illégale » en Europe ! La plainte se base sur le design « trop » similaire du nouveau produit de Samsung avec l’iPad2 d’Apple.

Un jugement du tribunal de La Haye est attendu sans délai pour vous dire si vous pourrez courir dans un magasin avoir une tablette Samsung ou si vous devrez continuer de scruter les magasins Apple qui pousseront tôt ou tard dans votre département. Avec ces signes forts, Apple déclare la guerre pour conserver ses parts de marché des tablette ou est-ce un moyen comme un autre de freiner la concurence en attendant la sortie d’un éventuel iPad3 ?

De son coté, Samsung publie le communiqué suivant :

« Samsung est déçu par cette injonction préliminaire, décidée par la Cour de justice allemande, à l’encontre de la Galaxy Tab 10.1, mais a bien l’intention de se défendre par les moyens légaux à sa disposition pour défendre ses droits de propriété intellectuelle, et continuera à les défendre activement au niveau mondial. Samsung prendra toutes les mesures nécessaires pour faire retirer cette injonction dès que possible et assurer la distribution de ses produits novateurs en Europe et dans le monde. Cette décision de la justice allemande, n’influence nullement toutes autres procédures judiciaires déposées dans les Cours d’Europe et du reste du monde. »

Pensez vous que la Galaxy Pad 10.1 soit une copie de l’iPad 2 ?

Actualités | 6 commentaires

La guerre des smartphones aura bien lieu !!!

Posté par SOS Blog's Team le jeudi 4 août 2011

Dans un article précédemment critiqué, nous posions la question de savoir si Apple était en panne d’innovation. Sans avoir plus de réponse, les contours se dessinent un peu mieux. Microsoft et Apple se sont toujours entretués sur les marchés et devant les prétoires au point que cela n’émeut plus personne. Mais quand il s’agit de « tuer » un concurrent gênant, Android, ils savent s’allier telle une meute de loups.

Certes Google a probablement une activité moins propre que l’image de sainteté tant travaillée depuis des années. Mais lorsque l’on observe un peu le marché, il est choquant de voir ces deux sociétés s’allier pour racheter des brevets pour des milliards de dollars (4,5 milliards de dollars pour les brevets Nortel). A quoi seront utilisés ces brevets ? La naïveté serait de penser que le but est d’intégrer les technologies afférentes à ces brevets dans les produits Apple et Microsoft. Ce sera fait dans une certaine mesure probablement faible. Le consortium créé pour l’occasion a pour but de conduire devant les tribunaux toute société soupçonnée de copier ou d’utiliser un concept. Aïe …

Le problème de fond est le démarrage d’une guerre froide lourde semblable à celle connue entre les blocs Est / Ouest. Les poids lourds veulent tuer toute concurrence à coups de milliards de dollars sans se retrousser les manches dans les laboratoires de R&D. L’usage de l’arme nucléaire « brevet » aura donc pour seul but d’augmenter considérablement les coups de développements des concurrents en y intégrant les risques juridiques et les coûts de « licence » négociés. Et ce alors que l’entreprise n’est pas l’auteur de l’innovation citée dans le brevet. La conséquence directe est la montée des prix des appareils Android, des produits finalement non lancés et des fonctionnalités disparaissant car jugées « risquées ». Inversement, cela renforce le cash disponible chez les attaquants pour frapper encore plus fort les plus petits.

Nous allons exactement dans la même direction que les marchés financiers qui pénalisent les entreprises sur le problème des dettes souveraines en pure folie (voir l’évolution du Dowjones et du CAC40). Ces mêmes financiers sont en train de pourrir le cœur des entreprises technologiques en tuant leur essence même : l’innovation. Le pays des Bisounours n’existe pas, mais l’auto-destruction est imbécile. Voulez vous voir un marché smartphone ou seul restent Apple et Microsoft (qui aura absorbé Nokia) ? Voulez vous voir des fonctionnalités disparaitre sur votre mobile à cause d’un brevet douteux ?

Nous pensons donc que les 2 marques citées ne sont pas en panne d’innovation mais ont choisi d’autres priorités plus rémunératrices à court terme. Le résultat sera toutefois le même.

 

A lire aussi : l’article d’Ulrich sur Frandroid et celui de Jean-Baptiste sur Presse-Citron

 

Actualités | 4 commentaires