HTC Desire S, le test

Posté par SOS Blog Team le jeudi 31 mars 2011 dans Constructeurs mobiles

Le HTC Desire S vient d’être présenté au monde. Remplaçant désigné du HTC Desire, il en reprend la taille avec un design légèrement amélioré. Les différences se situent principalement au niveau des 4 boutons systèmes tactiles. Cela fait largement penser au Nexus One (réaction de @Wadael). La coque monobloc en aluminium donne une impression de solidité et la surface satinée est du plus bel effet. 2 parties en plastique mat à l’arrière bénéficient d’un toucher doux. Le petit bec qui remonte au bas de l’appareil tend les lignes pour donner un équilibre. La finition de toutes les ouvertures (capteurs photo, haut parleur, prise jack) sont tous soulignés d’un filet chromé. Les 2 boutons sont également chromés pour mettre en valeur l’ensemble. Le seul point négatif est l’ouverture micro USB sur le coté de l’appareil qui est moins agréable dans la main.

Coté matériel, le téléphone est plutôt bien doté. L’écran Super Clear LCD fait 3,7 pouces de diagonale avec une résolution de 480×800 classique. Le processeur Qualcomm MSM8255 à 1 GHz (mono core) est secondé par le cœur graphique Adreno 205 et 768 Mo de RAM. Il est motorisé par Android Gingerbread 2.3.3 (GRI40) avec HTC Sense 2.1. Le téléphone est livré avec une carte micro SD de 8 Go. Le téléphone a un score global de 1255 avec Quadrant. C’est tout à fait honorable avec une ROM d’origine même si ce n’est pas .

Pour le multimédia, le téléphone est livré avec 2 capteurs photos. A l’arrière, il fait 5 Mpx et permet de filmer en HD 720p. Il est secondé par un flash LED et un autofocus. Le capteur frontal a lui une résolution VGA (640×480) pour discuter en visio avec ses amis. Le téléphone propose aussi 2 micros pour permettre une réduction active du bruit ambiant et donc une amélioration de la voix. Cette technologie avait été mise en place par HTC avec le Nexus One. Le téléphone est également doté de tous les capteurs maintenant habituels sur un smartphone : GPS, accéléromètre, boussole, détecteur de proximité et de luminosité. Coté réseau, c’est complet également : 3G+ HSPA 14.4 Mbps, Bluetooth 2.1 avec A2DP et PBAP (phonebook access), Wi-Fi b/g/n.

HTC propose l’interface Sense 2.1. Elle reste en apparence très semblable à ce que nous connaissons déjà. Toutefois, beaucoup de petits détails sont améliorés. La fluidité d’abord, elle nous semble en hausse. L’intégration avec les réseaux sociaux a été améliorée. Depuis la fiche contact, les derniers statuts sont intégrés. HTC propose toujours l’application « Tranfert » qui permet de récupérer ses contacts, SMS et calendrier par Bluetooth depuis son ancien mobile. La base de mobiles supportés a aussi été améliorée avec des modèles moins typés USA. Notons la présence de 2 clients Twitter : Peep, le client maison et Twitter le client officiels. C’est assez étonnant de voir les deux présents pour le même usage. HTC Sense, c’est aussi un service en ligne qui permet de gérer son téléphone à distance. C’est un service de plus en plus nécessaire surtout si le téléphone est utilisé en mode professionnel.

L’application DLNA nous a bien plu. Quand vous êtes chez vous, rien de plus facile de connecter le téléphone au disque dur multimédia pour profiter de sa collection de musique, photos et vidéos. Vous pouvez également piloter via cette application un autre « lecteur » supportant le protocole. Nous avons pu le tester avec un disque Synology et un écran Bravia (voir les photos). Le téléphone inclue aussi le support du protocole SIP pour la VoIP. Il est donc possible de supporter nativement votre compte Free, Neuf talk, Ippi ou Keyyo.

Finalement, Le HTC Desire S est à notre sens un téléphone qui vaut la peine de s’y arrêter. Il est fait pour séduire les utilisateurs autres que les purs technophiles car ces derniers chercheront des performances extrêmes avec des processeurs dualcore par exemple. Cela sera donc un produit de masse qui, espérons le, devrait connaître un prix subventionné raisonnable. Il sera disponible autour du 15 avril dans les linéaires.

A propos de l'auteur:
Tostaki

Blogueur sur SOSAndroid et SOSiPhone, je conseille et accompagne quelques entreprises dans leur développement sur le mobile.

Site web - Twitter - Tous les articles

Mots-Clefs: ,