HTC Hero, le test

Posté par SOS Blog Team le lundi 24 août 2009 dans Tests de matériel

HTC nous a envoyé, comme à beaucoup de blogueurs le HTC Hero pour que nous puissions partager avec vous nos impressions. Nous les en remercions.

Hero-1

La première impression pour un tel produit trompe rarement. Il nous a suffit de le mettre dans les mains du quidam. L’accueil est exceptionnel. Tous parlent d’une voix : il est classieux sans être bling bling, fait sérieux et professionnel. Le revêtement arrière est très agréable au toucher et peu sensible aux traces de doigts. Il tient bien en main et les bords en biais y aident beaucoup. La large fente du haut parleur donne un aspect équilibré à la ligne. Le petit retour au bas de l’appareil séduit finalement. Le Magic n’avait pas ému autant les mêmes personnes. Moi, je l’aime bien ce Magic … Voyez le téléphone sous toutes ses coutures.

Ces premières impressions partent bien d’autant que le kit pieton ne casse pas du tout la ligne. Via la prise jack 3,5mm, il donne une vrai fonction de baladeur au téléphone. Exit la pseudo prise mini-usb du Magic. Premier couac tout de même, du fait de la coupe en diagonale, il n’est pas possible d’ajuster la prise casque contre la coque comme le montre la photo ci-dessous. Erreur de design élémentaire.

Hero-2

Toujours dans le design, les autres éléments livrés sont sur la même ligne. le chargeur livré a lui aussi les bords en biais. Le cable USB se branche au choix au chargeur ou au PC. De ce point de vue, le Magic fait mieux car il y a un chargeur avec câble et un cable USB distinct. De plus le chargeur plus petit du Magic est plus facile à ranger. Mais ce ne sont là que des détails. Dans la boite, nous trouvons aussi une couter notice et une carte mémoire micro SD de 2 Go.

Rentrons dans le vif du sujet : l’interface Sense. Elle se place loin devant l’interface Android par défaut. Tout est axé sur l’intégration des widgets pour donner un meilleur accès aux fonctions essentielles que vous souhaitez (musique, réseaux sociaux, météo, photothèque, horloge multi fuseaux, accès aux fonctions systèmes, SMS, e-mails, contacts favoris, et tout autre application prévue pour fonctionner avec sur cet écran…) sur 7 écrans différents.
Dans le dock, se trouve les fonctions essentielles : accès aux applications, à la téléphonie et à la gestion des 7 écrans. De quoi atteindre en 3 clics la fonctionnalité désirée. A l’usage, le téléphone se montre très facile d’accès et d’utilisation.

Sense-44-1

Étant tout le temps connecté, nous apprécions l’utilisation de Peep (client Twitter) est très sympathique. Le widget Agenda est très pratique et existe en 2 versions : agenda mensuel complet ou liste de rendez-vous. Coté musique, exit l’application par défaut d’Android. celle offerte par HTC est plus agréable d’utilisation. Une petite idées prise à Apple est le « cover flow » qui est certes moins impressionnant mais très agréable à l’utilisation. De plus, la qualité du casque est là et rendre l’écoute facile. Via la télécommande intégrée, vous démarrez, passez au suivant ou revenir en arrière.

Sense-35

Le navigateur internet embarque un petit bijoux : Flash proposé par HTC. C’est une excellente chose puisque cela permet de naviguer sur les sites qui en sont encore à « dis papa, c’est quoi un mobile« . De plus, avec le multi-touch activé, il est possible de zoomer simplement sur une page. Le moteur de rendu est excellent. Par contre, il faut être patient. Que c’est long de charger une page !!! On se croirait de retour aux modems RTC. De fait, la navigation devient vite pénible. Préférez donc les sites optimisés mobile faute d’attendre longtemps (et quelque soit le mode de réseau).

Sense-51

Coté photo, il s’en sort mieux que son petit frère Magic. Les couleurs sont plus justes (tirent un peu au vert quand même). L’application offre toute une série de réglages permettant de s’en sortir au mieux : balance des blancs, mode d’exposition, géolocalisation, horodatage, retardateur, effets prédéfinis. Le capteur de 5 Mpx est toutefois trop petit (en taille) pour avoir une grande sensibilité. En agrandissant les photos (cliquez dessus) vous verrez sur la première des abérations chromatiques et du bruit numérique. Les photos manquent aussi de piqué et ont facilement des erreurs d’exposition.  Ci dessous quelques exemples de photos.

IMAG0040 IMAG0042 IMAG0044

La téléphonie, déçoit un peu. Peu gênant avec vos correspondants proches (en France dans mon cas), le manque de sensibilité réseau à l’émission se fait fortement ressentir dès que vous faites des appels lointains. La conversation tourne vite à « Je te laisse, je n’entends pas ce que tu dis ». Pour appeler l’Afrique noire, je préfère largement le Magic qui rend la communication possible. La télécommande du casque ne permet pas non plus de raccrocher. C’est un manque rédhibitoire. Non livré avec une petite housse comme le Magic, cela m’est arrivé plusieurs fois que le téléphone appelle mes contacts depuis la poche. Assez gênant. Utilisez donc le déblocage de l’écran via un schéma proposé par défaut avec Android. Coté réseau, le Wi-Fi ratatouille un peu quand il faut le réveiller après une longue veille. Une mise a jour a été annoncée, espérons qu’elle prenne en compte ces derniers éléments.

La fluidité de l’interface est au rendez-vous. Je n’ai remarqué aucune lenteur comparée au Magic. Le Hero est plus « costaud ». Nous aimons bien ce téléphone. C’est la première vrai offre de téléphone sur Android. Les autres apparaissent comme des « prototypes » de lancement et d’étude. L’interface Sense y est pour beaucoup. Avec les première versions, l’iPhone n’avait aucune crainte à avoir. Mais les produits s’affûtent et de vraies alternatives vont apparaitre d’ici la fin de l’année.

Pour conclure, ce Hero est une réussite tant coté design que de l’interface et c’est un excellent point d’entrée dans le monde Android. Si vous hésitez, ne le faite pas trop longtemps et consultez votre banquier car le téléphone n’est pas vendu avec une subvention opérateur.

Nous avons aimé :

  • L’interface et sa fluidité
  • Les widgets intégrés
  • Le design de l’appareil

Nous avons moins aimé :

  • La sensibilité réseau GSM faiblarde en émission
  • La difficulté de réveiller le Wi-Fi
  • L’intégration de la prise Jack 3,5mm
  • L’impossibilité de raccrocher depuis le casque
A propos de l'auteur:
Tostaki

Blogueur sur SOSAndroid et SOSiPhone, je conseille et accompagne quelques entreprises dans leur développement sur le mobile.

Site web - Twitter - Tous les articles

Mots-Clefs: ,