Un article Mobinaute

Alors que l’opérateur Orange vient de lancer son premier smartphone Android, le « HTC Dream », c’est déjà un second et un troisième smartphone Android qui devraient voir le jour d’ici cet été.

Car « Android n’est pas un système que l’on décline sur un seul mobile; il fait partie d’une gamme de produits », nous précise-t-on à la direction d’Orange France. D’ici à la fin de l’année, l’opérateur compte d’ailleurs en proposer plus de cinq de différentes marques dont HTC bien sûr mais aussi Motorola, LG, Samsung et Sony Ericsson.

Concernant les nouveaux smartphones Android attendus par l’opérateur, c’est tout d’abord le terminal assemblé par HTC possédant un nom de code « Hero » qui devrait voir le jour. Déjà présenté dans nos colonnes il y a quelques mois, ce terminal ressemble (photo) comme deux gouttes d’eau au HTC G1 (HTC Dream), avec une coque tout de même légèrement modifiée et sans clavier AZERTY physique coulissant. Toutefois, contrairement à ce que son image laisse penser, « il ne s’agit pas d’un mobile monobloc », nous assure-t-on. Le « HTC Hero » sera suivi quelques semaines plus tard d’un autre smartphone exploitant le même système mobile de Google, officiellement pour « multiplier les form factor et ainsi coller aux envies de tous nos clients ».

Pourquoi Orange semble croire autant au système Android malgré les « quelques dizaines de milliers de pièces que nous avons du mal à écouler depuis sa sortie » ? Car les smartphones Android sont bien souvent moins onéreux que les autres terminaux du marché et ensuite parce que le modèle économique lié à leur distribution est différent des mobiles Blackberry, iPhone ou Windows Mobile. En effet, là où Orange ne se rémunère ici que sur la vente des mobiles en plus du prix des abonnements data associés, l’opérateur est intéressé sur les téléchargements payants de l’Android Market via le système mobile de Google.

Si Google reverse 70% des revenus générés par la vente d’une application à son développeur, les 30% restants sont partagés entre le géant américain de la recherche sur Internet… et l’opérateur mobile qui a commercialisé le smartphone. « Google est assez généreux sur le partage des revenus », ajoute Orange France, assurant alors à l’opérateur des revenus non négligeables sur chaque application payante vendue depuis un smartphone proposé par le groupe France Telecom.

Reste à savoir si cela sera suffisant pour faire du système mobile de Google un succès commercial. A noter qu’Orange confirme la sortie d’une première mise à jour « Cupcake » pour le smartphone HTC Dream dès la fin du mois d’avril prochain. Une seconde mise à jour majeure sera disponible en téléchargement un mois plus tard. L’Android Market propose pour l’heure 2300 applications gratuites et payantes contre 25 000 pour l’App Store d’Apple. Les mobinautes français pourront télécharger des applications payantes depuis l’Android Market dès la fin du mois prochain.

A propos de l'auteur:
Tostaki

Blogueur sur SOSAndroid et SOSiPhone, je conseille et accompagne quelques entreprises dans leur développement sur le mobile.

Site web - Twitter - Tous les articles

Mots-Clefs: , , , , ,